Echouage massif de cétacés en Australie occidentale

monde
Sauvetage de globicephales à Hamelin Bay, Australie-occidentale, 23 mars 2018
Une demi-douzaine de cétacés ont été ainsi déplacés. ©ABC News / Rebecca Trigger
Près de 150 globicéphales tropicaux ont été retrouvés échoués sur la plage de Hamelin Bay, en Australie occidentale. La plupart de ces «dauphins-pilotes» sont morts, mais les secours ont tenté de repousser au large les quelques survivants.
C'est un pêcheur qui a donné l'alerte vendredi, à l'aube, en découvrant à Hamelin Bay l'échouage massif d'environ 150 globicéphales tropicaux. Des mammifères marins aussi appelés «dauphins-pilotes», et reconnaissables à leur front volumineux. La baie se trouve près d'Augusta, à environ 310 kilomètres au Sud de Perth.

Echouage massif de globicéphales à Hamelin Bay, Australie occidentale, 23 mars 2018
un précédent échouage s'est déroulé le 28 mars dernier en Australie occidentale ©ABC News / James Carmody

Protégés et arrosés

«La plupart des cétacés se sont échoués sur la terre ferme durant la nuit et n'ont pas survécu», a déclaré Jeremy Chick, un responsable du département des parcs et de la faune sauvage d'Australie-Occidentale. Les agents ont alors tenté de maintenir en vie une quinzaine de globicéphales, protégés et arrosés des heures durant par de très nombreux volontaires.

Echouage massif de globicéphales à Hamelin Bay, Australie occidentale, bis, 23 mars 2018
Des dizaines de volontaires ont pris soin des heures durant des quelques cétacés encore vivants. ©ABC News / James Carmody

Guidés au large

Une demi-douzaine de ces animaux qui peuvent peser plus d'une tonne ont été déplacés à un autre endroit de la plage et guidés au large par des nageurs. Reste à espérer qu'ils ne reviennent pas s'échouer. En parallèle, les autorités craignaient que les dépouilles n'attirent les requins, alors qu'il faudra des jours pour évacuer les carcasses. Hamelin Bay a été fermée au public par peur des attaques de squales.

Carte Australie Hamelin Bay
©Fond Google Earth

Des épisodes connus, pour des raisons inconnues

Les globicéphales tropicaux se déplacent souvent en groupe et quand ils s'échouent, ils le font généralement en masse, pour des raisons encore inconnues. Il existe de nombreuses théories à ce sujet: le dessin des côtes et des hauts fonds, la possibilité que les cétacés répondent à des appels de détresse, l'effet de groupe. L'échouage le plus important en Australie est survenu en 1996, lorsque 320 globicéphales noirs se sont retrouvés sur la plage à Dunsborough, dans le sud-ouest de l'Australie-Occidentale. Seuls vingt cétacés ont alors survécu. Et il y a neuf ans jour pour jour, déjà à Hamelin Bay, ce sont 84 «dauphins-pilotes» qui s'échouaient. 

Le récit de Bernard Lassauce, sur des images d'ABC Australia.
©nouvellecaledonie

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live