Edition spéciale Thio

61c0b9aa5d11f_120619-thio-village-do-thio-0.png
Thio village ©NC 1ère
Thio, commune minière, a connu des faits divers et de la violence, ces derniers mois. Mais Thio ce sont aussi des membres de la société civile qui se mobilisent et entreprennent pour développer leur village. NC1ère se déplace sur la Côte Est pour comprendre et être à l'écoute des habitants.

La jeunesse

Les jeunes et leurs problèmes seront au centre du troisième sujet signé de Bernard Lassauce et de Robert Tamanogi. Ces jeunes, qui ne sont qu’une minorité, sont parfois la deuxième génération de délinquants. Pourquoi ? Que font les autorités ? Quel avenir pour eux ?

Les marchés tribaux, extrait

Sheima Riahi et José Solia signent un sujet sur les « mamans des marchés tribaux ». Ces marchés mis en place depuis plus de vingt ans fonctionnent avec une régularité exemplaire. Les paroles de ces « mamans » clôtureront ce JT spécial Thio.

L'édition spéciale de 19H30

La rédaction NC 1ère s'est déplacée à Thio pour réaliser une édition spéciale. John Passa, sociologue et Dominique Ipere, président de l’Association Tendery qui fédère les initiatives des jeunes de la tribu de Kouaré ont été interviewés par Dave Waheo-Hnasson. Plusieurs sujets couvrent les différents thèmes qui intéressent les habitants de Thio.

Nous vous proposons un avant-goût du 19h30 :

Les femmes de Kanaky par Naki

 

L'art et la musique à Thio, peu de moyens

Alex recense 40 artistes qui sont membres de l'art Thio dont 20 artistes vraiment actifs. Une maison des arts serait un plus sur le village, un manque d'infrastructure les freine. De son côté Naki, guitariste de JVDK reconnait que le groupe maintenant célèbre dans le pays, a dû se construire un local, financer eux-même leurs déplacements.

“C'est paisible de vivre à Thio, mais on ne communique pas assez ensemble” - Naki musicien du groupe JVDKOndes de choc.

Daniel Monnet, animateur culturel à Thio

Daniel Monnet nous parle de la culture à Thio, riche d'un tissu associatif dense. Et justement, en même temps (de 15h à 17h) vous pourrez écoutez sur NC 1ère radio Chavi et ses invités, des musiciens qui vous embarquerons pour un voyage musical sur la côté est.

Thio : destins croisés

Un film de Maï Leflochmoën avec Maurice Fels

Frédérique Machoro-Siebecke, marraine de la station SNSM à Thio

Thio occupe ses souvenirs d'enfance, Frédérique, rédactrice en chef adjointe pour NC 1ère, nous confie son histoire avec le village minier.

Sollicitée également pour être la marraine de l'antenne de la SNSM à Thio, elle nous raconte comment l'initiative d'un jeune a pu en inspirer d'autres.

Ella Chagniroua, peintre à Thio

Ella partage ses actions auprès des écoles de Thio. Elle s'exprime aussi sur les derniers événements qui ont eu lieu dans la commune.

“De nos jours, on co-habite en tribu. Ceux que je rencontre me disent :" je ne suis plus autorisé à m'occuper de la fille de mon frère qui ne va pas bien". On a mis des barrières. La difficulté de vivre en tribu est aussi un aspect du problème.”

John Passa, sociologue dans Au coeur du débat #spécialeThio

“On va essayer de vivre ensemble mais comment le faire ? Comment vit-on avec l'autre? Le traumatisme de Thio vient de la lente disparition des deux piliers de Thio : la SLN et la Mission, pour des raisons extérieures au Territoire. Cela impacte les minorités qui n'ont pas profité des bénéfices des ces piliers. La majorité silencieuse en a conscience et finalement cautionne les actions des minorités. Quant à la réponse coutumière, elle viendra difficilement car l'origine de ces problèmes n'est pas de son autorité. D'où la difficulté de condamner. ”

John Passa, sociologue dans Au coeur du débat #spécialeThio

L'insertion de la jeunesse

Philippe Burg consultant pour un cabinet de sonseil est l'invité d'Alexandre Rosada. Il a été sollicité par la mairie de Thio pour tendre la main aux jeunes de la commune. Il les écoute une demie-journée par semaine pour les aider à trouver un débouché.

Thio : la naissance d'un village minier

Un film de Maï Leflochmoën avec Maurice Fels

“Je ne pense pas que l'après-nickel soit une problématique du quotidien. Ca l'est plutôt pour ceux qui travaillent à la SLN. La population de Thio l'a vite compris l'après nickel. Actuellement les gîtes touristiques se développent et se sont développés, nous avons trois marchés dans la commune et toutes les mamans y vendent leurs produits vivriers. On a commencé depuis longtemps l’après nickel. Concernant la jeunesse il faut simplement trouver un moyen de les convaincre à se réinsérer dans la société parce que ce sont souvent des jeunes qui ont vite abandonné l'école et que les parents ne s’en occupent pas. C'est malheureux de le dire ! Le débouché pour la jeunesse c'est l'agriculture, le tourisme.”

Anonyme site nc1ere.nc

Thio et le tourisme, une réalité

Alain Lacrose, propriétaire du gîte de trois boucles nous partage son expérience et incite la jeunesse à suivre son exemple.

La coutume de NC 1ère à Thio

Wallès Kotra, directeur de NC 1ère adresse ses remerciements à Jean-Patrick Toura, maire de Thio.

L'histoire à travers les tombes...

Sur la route qui longe la rivière, le cimetière de Thio raconte depuis 1875 l'histoire des femmes et des hommes qui ont bâti la commune. Les kanaks des 13 tribus, les européns, les vietnamiens, les japonais, les javanais, les australiens, les cambodgiens... Il y a même, sans tombe, le cimetière des néo-hébridais. Ils reposent tous ensemble au pied des mines du plateau de Thio.

Les vrais chiffres de la délinquance à Thio

Thio commune violente ? Pas dans les chiffres en tout cas. Le village minier ne connaîtrait même qu'une "délinquance limitée" selon la gendarmerie. "L'année 2015 a vu un recul net du nombre de faits constatés (-17,14%), lesquels se situent à leur plus bas niveau depuis 2013" résume le rapport annuel de la gendarmerie.

Cette évolution est dûe aux "atteintes aux biens" qui diminuent de 25% entre 2014 et 2015 (88 faits contre 117). En revanche le nombre de cambriolages (une vingtaine) et de vols de véhicules (une dizaine) restent stables. Mais les violences physiques  augmentent (une cinquantaine en 2015 contre 42 en 2014). En parallèle ce sont les violences envers les "dépositaires de l'autorité" qui augmentent chaque année depuis 2013 passant de 5 à 7 puis à 10 faits constatés en 2015. Un phénomène constaté sur tout le Pays.

Le rapport de gendarmerie évoque cependant un "climat de tension" qui serait notamment dû aux vols de voitures, aux actes d'incivilité et aux caillassages fréquents des forces de l'ordre. "Les auteurs de ces actes sont en majorité des jeunes mineurs originaires des tribus locales pour lesquels la réponse pénale n'est pas forcément celle qui est attendue par la population" analyse la gendarmerie.

A Thio, la brigade dispose de 9 militaires  et d'un détachement de sécurité et d'intervention de 8 gendarmes (3 de plus en 2015).

“Bonjour Thio, bonjour nc1, on parle beaucoup de partage mais sur le terrain y a-t-il de l'action,la jeunesse de Thio sont a la recherche du chemin à prendre, à chaque fois ils trébuchent sur les projets de Développement proposer par nos politiques. Merci à NC1 pour le travail que vous faites pour la Commune de Thio.”

Sébastien Atti sur Facebook Nouvelle-Calédonie 1ère

Kaïnda Sylvie, animatrice communale et Sabrina Homboé, Conductrice d'engins sur la mine

"Les femmes aiment être au service des gens...mais on a besoin de tout le monde...nous les mamans, d'aujourd'hui, on étaient assises à côté de nos mamans quand elles tressaient, c'est comme ça que la culture se transmet"

Sylvie

C'est bon à savoir

Célestine M'Boueri de l'association ASEA et Stéphanie M'Boueri, conseillère municipale, sont en direct dans l'émission d'Anne-Claire Lévêque  sur NC 1ère radio.

"La réussite était là entre 2013 et 2015, on ne voyait plus les enfants traîner dans la rue mais pour des questions budgétaires, on a réduit nos activités ...on est déçu, on a perdu le fruit de nos efforts." Célestine

“Courage à toutes la jeunesse de Thio, notamment à celle qui avance et qui veut un avenir meilleur pour son village et qui y travaille pour. ”

Momo Nvho facebook

“Beaucoup de délinquance .. Il faut aider les jeunes les intéresser à un projet commun .. Qu'ils retrouvent la valeur de l'estime de soi .. Exister être reconnu .. Moi j'en connais beaucoup qui sont mal dans leur peau comme on dit .. Et même en métropole ... Chacun doit trouver sa route .. Cela prend du temps parfois .. Et bisous a ma Famille de Nea ...”

Françoise Bigeard sur la page facebook Nouvelle-Calédonie 1ère #specialeThio

“"75 diplomés en 2015 à Thio, mais il nous manque des infrastructures, c'est un appel à la province Sud. S'occuper des jeunes c'est s'occuper de la délinquance"”

L'invité de la matinale à Thio avec Jean-Patrick Toura

Jean-Patrick Toura

"Notre éducation n'est peut-être plus adaptée, il faut revenir à notre culture, enseigner notre culture." Le maireUne vidéo extraite de nos archives datant de 2001 montre un artisan de monnaie kanak qui déplore que les jeunes ne s'intéressent pas à reprendre sa suite.

L'édito de Thierry Belmont

Extrait "La délinquance est en hausse et il faut trouver une solution...Un pays est à construire . Chaque commune a sa part à faire pour combattre le phénomène. Mieux chaque famille, chaque parent, il est nécessaire de prendre le mal par la racine...La parole s'est alors faite plus vive, les habitants demandent aux autorités d'intervenir... La réponse pour l'instant c'est le CLSPD, le Contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance. Mais ce plan ne convaint pas tout le monde..."

Interview du maire Thio par Thierry Belmont

"La plupart des gens travaillent sur la mine...au niveau des tribus il y a des zones inondables dues à la mine... donc ils ne peuvent pas faire ce qu'ils veulent...nos rivières sont abîmées...nos plaines sont inondables...c'est ça qui crée un malaise..Comment fait-on pour curer nos rivières, nous sommes en pourparler avec la SLN" Le maire M. Toura.