publicité

Edouard Philippe passe un après-midi d'incontournables

Il a reçu un accueil traditionnel au Sénat coutumier, s'est recueilli sur la tombe de Jacques Lafleur, a vu le centre Tjibaou: l'après-midi du Premier ministre, de visite en Calédonie, a été jalonné d'étapes aussi classiques qu'inévitables. A l'exception de cette séquence citoyenne avec Teddy Riner.

A Nouville, le Premier ministre a reçu les doléances des sénateurs coutumiers. © NC 1ère
© NC 1ère A Nouville, le Premier ministre a reçu les doléances des sénateurs coutumiers.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
C'est peu avant la nuit, ce samedi, que la folle journée de visite ministérielle s'est achevée. Edouard Philippe a terminé son périple nouméen par un grand classique : la découverte du centre Tjibaou, occasion d'un geste coutumier et d'une approche culturelle du Caillou.

Les sénateurs demandent davantage de place

Aussi traditionnel dans le séjour d'un représentant de l'Etat, que l'accueil au Sénat coutumier, à Nouville.



C'est là qu'une heure plus tôt, le Premier ministre a écouté les doléances des sénateurs, qui réclament notamment plus de reconnaissance dans les institutions. Plus de place, aussi, pour l'identité kanak.
Visite au Sénat coutumier

«Ça fait du bien»​

Le président du Sénat coutumier, Pascal Sihazé, s'est dit satisfait des réponses d'Edouard Philippe, qui a surtout axé son intervention sur l'importance de la culture. 


Pascal Sihazé répond aux questions de Carawiane Carawiane et de Claude Lindor.
Interview de Pascal Sihazé

L'héritage de Jacques La​fleur

Entre Nouville et le centre Tjibaou, la délégation a pris un autre chemin devenu traditionnel, pour les responsables métropolitains en visite. Après François Hollande en 2014 et Manuel Valls en 2016, c'était au tour d'Edouard Philippe de se recueillir au cimetière du 4e Km sur la tombe de Jacques Lafleur. L'occasion d'évoquer la mémoire et l'héritage politique du leader loyaliste disparu il y a sept ans. 
Le reportage d'Antoine Letenneur et de Nicolas Fasquel.
Sur la tombe de Jacques Lafleur

Teddy et les ambassadeurs

Une étape de cette première journée sortait beaucoup plus de l'ordinaire. La présentation, en milieu de journée au haut-commissariat, des «ambassadeurs de la citoyenneté». Une cinquantaine de jeunes qui auront pour mission de porter une bonne parole citoyenne : l'importance de s'inscrire sur la liste électorale référendaire. Et parmi eux, un certain Teddy Riner. Le reportage de Laura Schintu et de nos équipes. 
Désignation des ambassadeurs des listes électorales

Annonces​

Reste le moment fort de ce début de visite, en tout cas celui qui a donné lieu à des annonces politiques: les échanges d'Edouard Philippe avec les groupes de travail du Comité des signataires. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play