publicité

Un élu Rassemblement-LR et un indépendantiste rallient Calédonie Ensemble

Au meeting organisé à Ko Wé Kara par Calédonie Ensemble, deux personnalités publiques ont fraîchement adhéré au parti : Jean Ignage Kays et Eugène Ukeiwé dont l'adhésion pourrait remettre en cause la composition "consensuelle" de la liste «unitaire» aux îles ?

  • Nadine Goapana avec Marguerite Poigoune
  • Publié le , mis à jour le
C'est un lieu symbolique et culturel "fort" pour la communauté kanak : Ko Wé Kara est régulièrement employé pour ces installations afin d'organiser des mariages et autres rencontres coutumières sur le site. 
Ce vendredi soir, 18h, il était question de politique avec une cible à convaincre pour Calédonie Ensemble : les kanak.
Environ 200 personnes ont assisté à cette réunion publique.
 
Provinciales : meeting de Calédonie Ensemble à Ko Wé Kara


Deux nouveaux adhérents "surprise" 

Deux personnalités publiques dont la sensibilité politique est "adverse" à celle du parti de Philippe Gomès, ont finalement rejoint les rangs de mouvement :
  • Jean Ignace Kays, ancien président du Sénat coutumier (2015) et sénateur coutumier de l'aire Xârâcùù. L'homme qui était indépendantiste, militant FLNKS et délégué PALIKA  pour le district de Bwerepwari-Boulouparis, explique à la tribune de ce vendredi soir que les résultats du référendum ont été un déclic. Et expliquent donc sa "reconversion".
L'interview exclusive de Jean Ignace Kays réalisée par Marguerite Poigoune

 
  • Eugène Ukeiwé, désormais ancien membre du Rassemblement - les Républicains, collistier de Bernard Deladrière lors de la campagne législative de 2017 et ancien vice président du MPC de Gael Yanno en 2015. Il faisait d'ailleurs campagne pour le Mouvement populaire Calédonien pour les élections provinciales de 2014.
Le fils de l’ancien sénateur et député Dick Ukeiwé était encore ce vendredi matin, à l'assemblée de province Sud, la dernière jusqu'au 12 mai où il siégeait sous l'étiquette du Rassemblement Les Républicains.

L'homme a expliqué qu'il ne se reconnaissait plus dans la politique menée par  ceux qui sont aujourd'hui, ses anciens partenaires politiques.
© province-sud.nc/lassemblée
© province-sud.nc/lassemblée

Eugène Ukéiwé répond à Marguerite Poigoune
Eugène Ukeiwé et Jean Kays à la tribune de la réunion publique de Calédonie Ensemble pour les provinciales (12/04/19)
Eugène Ukeiwé et Jean Kays à la tribune de la réunion publique de Calédonie Ensemble pour les provinciales (12/04/19)


QUID de la liste  «unitaire à l'équilibre consensuel» aux  îles Loyauté ?


L' adhésion d'Eugnène Ukeiwé au parti Calédonie Ensemble rebat-elle les cartes, au niveau de la composition dite "consensuelle" de la liste «unitaire» aux îles Loyauté.
Le 27 mars dernier, un alliance politique avait était conclu entre Jean-Eric Naxue (C.E) , Simon Loueckhote et Eugène Ukeiwé (Rassemblement Les Républicains). 
 

«Un accord s’est dégagé pour que
Calédonie Ensemble en soit tête de liste,
que les deuxième et troisième places reviennent à L’Avenir en confiance,
et la quatrième place à Calédonie Ensemble.
La composition de la liste assurera un équilibre consensuel entre nos formations.»
Jean-Eric-Naxue  

 



 
Que de rebondissements ?

Le 8 avril dernier, l'Union Calédonienne présenté avec surprise, la candidature de Robert Courtot en position éligible sur la liste indépendantiste d'ouverture en province Nord.
Le maire de Pouembout étiqueté Calédonie Ensemble rejoint l'Union Calédonienne pour défendre les intérêts des calédoniens d'origine européenne au sein du parti indépendantiste.
Un "débauchage politique" qui insuffle une nouvelle énergie à la devise de l'UC :"deux couleurs, un seul peuple". 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play