publicité

Encourager l'export par un crédit d'impôt

Pour inciter les entreprises de Nouvelle-Calédonie à exporter des biens ou des services, le gouvernement local mise sur le crédit d’impôt. Il a adopté un projet de loi qui prévoit une telle mesure fiscale, plafonnée à cinquante millions et valable jusqu’à quinze années d'affilée. 

La mesure a été présentée en conférence de presse ce mardi après-midi. © NC la 1ère / Sheïma Riahi
© NC la 1ère / Sheïma Riahi La mesure a été présentée en conférence de presse ce mardi après-midi.
  • Loreleï Aubry, Sheïma Riahi et José Solia, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
Près de trois ans qu’a été lancé le plan «Ose», comme «Orientation pour le soutien à l’export», et voilà que de nouvelles mesures sont annoncées. Pour alléger les investissements des entreprises calédoniennes, un crédit d’impôt va être octroyé sur les dépenses liées aux prospections commerciales.

D'ici 2019

Les frais de déplacement, d’hébergement, de participations à des salons ou de location d’interprète pourront être éligibles à cette mesure. Un crédit plafonné à cinquante millions de francs et valable jusqu’à quinze années successives, qui devrait entrer en vigueur d’ici au 1er janvier 2019. «L’exportation est un travail de longue haleine», explique le président du gouvernement, Philippe Germain.

104 entreprises concernées

Aujourd’hui, 104 entreprises locales exportent des biens ou des services, selon le cluster New Caledonia trade and invest, et ce cadeau fiscal était très attendu. «Le crédit d’impôt se présente comme un bon outil», estime son dirigeant, Pierrick Maury.
Le reportage de Sheïma Riahi et José Solia.
MESURES AIDE A L'EXPORT

Egalement un avantage fiscal

Une autre mesure est prévue par le même projet de loi: la création d’un avantage fiscal visant à limiter l’impact financier, pour les entreprises exportatrices, que représente le paiement des centimes additionnels à l’exportation - il est intégré dans le calcul de la patente.

Sur le même thème

  • économie

    Donald Trump souffle le chaud, pas suffisant pour le nickel

    Le conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis a encore servi de toile de fond aux analystes et aux traders de la Bourse des métaux de Londres. Ils veulent croire à un Donald Trump plus diplomate. Pas suffisant pour relancer le prix du nickel produit notamment en Nouvelle-Calédonie.
    18 Mai
  • économie

    De faux billets de 5000 Fcfp en circulation

    Attention aux fausses coupures de 5000 Fcfp. De faux billets circulent sur le territoire préviennent la Police et l’Institut  d’émission d’Outre-mer. Depuis plusieurs semaines, ils observent une légère recrudescence du phénomène dans le pays.
    L’an dernier 7 faux billets ont été épinglés par l’IEOM.

  • économie

    Rapport Cyclope 2019 : Outre-mer aussi, les matières premières à la peine

    Nickel et cobalt de la Nouvelle-Calédonie ou produits de la région Asie-Pacifique, l’optimisme de 2018 laisse place à une inversion de tendance qui souffle sur l’économie mondiale. Ce vent de doute résume les "illusions perdues" de Philippe Chalmin.
    16 Mai
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play