Enquête sur des menaces contre la mosquée Al Noor de Christchurch

océan pacifique
La police néo-zélandaise enquête pour retrouver l'auteur de menaces formulées contre la mosquée Al Noor de Christchurch. Elles ont été publiées sur la messagerie Telegram, alors que va être commémoré le premier anniversaire de l’attaque perpétrée contre ce lieu de culte, ainsi que le centre islamique de Linwood. C’est le 15 mars 2019 qu’a eu lieu le carnage perpétré par un suprémaciste blanc australien. Le bilan des victimes s’est monté à 51 fidèles. Le tireur, qui s'était filmé lors de la tuerie, sera jugé à partir du 2 juin.
 

Posté cette semaine

Selon des médias, le message qui a été posté cette semaine montrait un homme cagoulé, assis dans une voiture devant la mosquée, avec un texte menaçant et un émoji représentant un pistolet. «Nous suivons des pistes et je suis convaincu que nous établirons qui est cette personne», a déclaré à Radio New Zealand un des responsables de la police de Canterbury, régio où se trouve Christchurch. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live