Entreprises, handicap, contrôles et université, c'est l'actu à la 1 du vendredi 17 septembre 2021

l'actu du matin
Actu 17 septembre
©NC la 1ere
L'essentiel de l'actualité en Calédonie ce vendredi avec le casse-tête des entreprises face à la vaccination obligatoire, les associations du handicap qui s'organisent, déjà 40 000 contrôles effectués et une opération solidarité à l'Université.

2300 personnes touchées par le virus

Le bilan s’alourdit considérablement : 1 174 cas supplémentaires, plus de 2 300 personnes touchées et désormais 7 décès. L’épidémie évolue très rapidement sur le Caillou. Actuellement : 161 personnes sont hospitalisées, 27 patients sont en réanimation et 81 malades sont suivis dans l’un des hôtels réquisitionnés. Dans les îles, ils sont 14 en hôtels actuellement, à Ouvéa et à Lifou. 122 places sont disponibles aux Loyauté. Les Loyauté qui dénombrent pour l’heure 145 personnes atteintes du Covid-19. 

Point presse du gouvernement à 14 heures

Rendez-vous à 14 heures aujourd’hui pour une déclaration conjointe du président du gouvernement, Louis Mapou, et du haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, Patrice Faure. Ils se prononceront sur la suite des mesures de confinement. Pour rappel, le couvre-feu est en vigueur jusqu’au 27 septembre, lundi prochain.

Retrouvez toutes nos informations en direct, à suivre sur notre site depuis 8h30 :

 

Entreprises : le casse-tête de la vaccination obligatoire

Les entreprises peuvent-elles faire pression sur leurs employés non-vaccinés ? Non, affirme la DTE face à des syndicats de salariés qui s’inquiètent de menaces à l’emploi. La délibération relative à l’obligation vaccinale indique que l’employeur devra "proposer aux personnes non vaccinées des aménagements de poste ou des options de reclassement, si elles sont possibles". Pas de congés forcés non plus, ils doivent être acceptés par le salarié, ou de congés sans solde. C’est le chômage partiel qui prend le relais en cas de fermeture ou de diminution d’activité.

Plaintes contre des pharmaciens

Après les médecins, c’est au tour des pharmaciens d’être visés par des plaintes. Une instruction est en cours après le dépôt de plusieurs plaintes à l’encontre de certains pharmaciens, pour non-respect du code de déontologie. Ce sont des personnes qui se sont exprimées publiquement contre l’application du vaccin, une mesure conseillée et validée par l’OMS. La chambre de discipline a été saisie par le conseil de l’ordre des pharmaciens en Nouvelle-Calédonie. 

Handicap : comment gérer cette période de crise ? 

La trentaine d’associations réunies au sein du collectif handicap met tout en œuvre pour assurer une continuité. Appels téléphoniques, visites à domicile dans le respect des gestes barrières, les professionnels s’organisent, sur la grande terre, comme dans les îles. 

Plus de 5000 doses injectées chaque jour

En parallèle, la vaccination se poursuit dans les centres médico-sociaux et les vaccinodromes. Plus de 5 000 doses sont injectées chaque jour. Aujourd’hui, rendez-vous à l’hôtel de ville de Nouméa de 8 heures à 16 heures, au centre socioculturel de Boulouparis de 8h30 à 16 heures, au CMS de Boulari à partir d’aujourd’hui, de 8h30 à 11h30 et de 13 heures à 16 heures. Un CMS restera ouvert tous les jours de la semaine, uniquement sur rendez-vous, en appelant le 20 53 53. A Koumac, le vaccinodrome installé à la salle polyvalente est ouvert aujourd’hui et demain de 8h30 à 15h30 en continu.

40 000 contrôles déjà réalisés

Dix jours de confinement, trois nuits de couvre-feu et des contrôles effectués partout. Bilan positif estimait hier le haut-commissariat : les restrictions sont bien respectées. Sur l’ensemble du territoire, 40 000 contrôles ont été réalisés, près de 5000 par jour, et seuls 1 640 ont donné lieu à des procès-verbaux, la plupart sur le Grand Nouméa, 72 % pour défaut d’attestation ou un motif non conforme, 22 % pour non port du masque et 3% pour non-respect du couvre-feu.

Une période difficile psychologiquement

Les Calédoniens sont confinés chez eux depuis le 7 septembre. Une mesure qui peut avoir des conséquences psychologiques très préoccupantes. 

14 tonnes de masques

Un avion-cargo, affrété par Santé publique France, a décollé de Paris hier, il arrive à Nouméa en fin d'après-midi. A son bord : aucun passager, seulement 11 palettes en soute pour 14 tonnes de masques. Un autre vol cargo est prévu dimanche.

Opération solidaire à l'Université

Pour rappel, aujourd’hui est organisée, de 13 heures à 16 heures, une opération de solidarité pour les étudiants. Elle se déroulera au restaurant universitaire. Plusieurs associations se mobilisent pour distribuer des paniers alimentaires aux étudiants confinés dans les résidences du campus. Le protocole sanitaire sera strict. Les étudiants doivent s’inscrire, le formulaire est en ligne sur la page Facebook de l’université. Ils doivent ensuite se présenter avec leur carte d’étudiant ou un certificat de scolarité et apporter un sac pour récupérer le panier alimentaire.