L’épidémie de dengue est déclarée

dengue
Dengue moustique
C’est officiel : la Nouvelle-Calédonie est une nouvelle fois entrée en épidémie de dengue. Il s’agit principalement de cas de type 2, ce qui inquiète les autorités.
Le communiqué du gouvernement est tombé ce jeudi, officialisant les craintes des autorités sanitaires. Avec les pluies de ces derniers temps, les foyers de sont multipliés et les cas de malades avec.
Plus de 100 cas ont été enregistrés depuis le 1er janvier, près des trois-quarts sont de sérotype 2.
Or, la dernière épidémie de ce virus remonte à 20 ans, en 1998. La population calédonienne n’est donc pour la plupart pas immunisée contre ce type de dengue.

Une vigilance accrue de chacun

La population est donc appelée à être extrêmement vigilante. Tout d’abord en se protégeant avec des répulsifs cutanés et dans leurs domiciles ou bureaux.
Mais aussi et surtout en luttant contre les gîtes larvaires. Durant sa vie, une femelle aédès aegypti peut pondre un millier d'oeufs et les larves peuvent écore en 24 heures. D’où l’importance d’éliminer et de nettoyer tout ce qui peut recueillir de l’eau de pluie, comme les récipients, sous-pots, les déchets ou les gouttières. Nettoyez vos jardins et vos terrasses.
En cas de fièvre et de douleurs articulaires, consultez un médecin.

Les zones les plus touchées

Plusieurs foyers ont été observés sur l’ensemble du territoire. Les plus importants sont à Nouméa avec 32 cas et 9 quartiers touchés, Yaté (33 cas), Poindimié (16 cas), Dumbéa (14 cas) et Lifou.
Si les consignes de vigilance ne sont pas respectées par tous, l’épidémie pourrait facilement se propager à l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie, les conditions météo état de surcroît favorables à la prolifération des moustiques.
L’an dernier, l’épidémie de dengue avait duré 8 mois, de janvier à septembre.

Plus d’informations sur le site de la Dass-NC

Affiche dengue
Une affiche de prévention de la dengue. ©Dass-NC