Eramet [Résultats 2020] : la SLN a bien résisté, malgré un dernier trimestre malmené

nickel
SLN
L'usine de ferronickel SLN (ERAMET) de Doniambo en Nouvelle-Calédonie ©Alain Jeannin

Exportations de minerai en hausse, mais production de ferronickel en baisse au dernier trimestre. La SLN est parvenue à un équilibre fragile. Mais les tensions du dernier trimestre ont pesé. 1500 tonnes de métal ont manqué en raison du blocage des sites miniers.

Eramet vise un fort rebond de son profit (Ebitda) en 2021, après avoir limité son recul en 2020. Le chiffre d’affaires de la division Nickel a augmenté de 16 % à 905 millions d’euros. (Lire le communiqué : Résultats 2020 du groupe Eramet). 

La Bourse préoccupée


A l’inverse de ses deux concurrents calédoniens Glencore (KNS) et Vale (VNC), dont les cours ont progressé de plus de 2 % sur les places financières européennes, Eramet était en baisse de plus de 2,5 % mercredi soir à Paris. La Bourse était dans l’attente de la publication des résultats annuels 2020 du groupe français de la transition énergétique, et de sa filiale calédonienne la SLN. 

En Nouvelle-Calédonie, la Société Le Nickel (SLN) a annoncé la reprise des opérations minières de son centre de Kouaoua.

Dans son communiqué, Eramet déclare avoir atteint ses objectifs en ce qui concerne sa division Mine et Métaux. Ainsi, les exportations de minerai de nickel en Nouvelle-Calédonie ont augmenté de 55 % à 2,5 millions de tonnes humides d’export de minerai.

"Nous sommes très attentifs à la mise en place de toutes les conditions nécessaires à la bonne exécution du plan de sauvetage de la SLN afin de garantir un avenir à cette filiale"

Christel Bories, Présidente-Directrice Générale du Groupe.Eramet

 

Prime au nickel électrique, décote du nickel pour l'inox


Eramet déclare avoir souffert du repli marqué du secteur de l’inox en 2020, malgré un net regain en Chine. Le groupe reconnait que "les prix du ferronickel ont connu une forte décote par rapport au prix affiché au LME ce qui a impacté la performance financière de la SLN"

A cela trois explications, une offre supérieure à la demande, la concurrence à bas coût de la fonte au nickel, notamment indonésienne, et le bonus accordé par le marché aux sulfates de nickel pour les batteries électriques. "Cependant, la forte croissance des prix au LME au quatrième trimestre a permis à la SLN d’afficher un chiffre d’affaires de 727 millions d’euros (+9 % par rapport à 2019), et un EBITDA à 48 millions d’euros"

"Cette usine n’est ni obsolète, ni dépassée, elle utilise des procédés très innovants comme les laveries de Népui et de Tiébaghi, et puis son four Demag 11 est toujours en activité après 29 ans de service, c’est la preuve que la SLN possède une expertise exceptionnelle" a indiqué Dominique Chu Van, consultant et expert calédonien du marché et de l'industrie du nickel, à Outre-mer La 1ère.

La SLN avance, malgré les obstacles


La production de ferronickel de l’usine de Doniambo a très légèrement progressé en 2020 avec 47.800 tonnes produites, soit 400 tonnes de plus qu’en 2019. Les Chiffres communiquées montrent une baisse de la production de ferronickel et de minerai de nickel au dernier semestre, en raison du climat social autour des sites miniers de la SLN, victime collatérale du conflit politique autour de la reprise de l'usine du Sud.

Ainsi, 1.500 tonnes de ferronickel ont manqué au dernier trimestre, par rapport au précédent. En tenant compte de la décote de l’alliage par rapport au prix officiel du LME, la SLN a enregistré un manque à gagner de plus de 20 millions d’euros, 2,3 milliards de francs Pacifique. 

Cours du nickel au LME de Londres, le 16/02/2021 à 18:55 GMT - 05:50 NCLT : 18.845 dollars/t + 1,33 %