Escalade : le jeune Calédonien Marceau Garnier monte au pôle France de Voiron

sportncla1ère
Marceau Garnier, escalade
©William Lecren / NC la 1ere
Passionné d’escalade, Marceau Garnier, dix-neuf ans, a quitté cette nuit la Nouvelle-Calédonie pour la Métropole. Il va intégrer le pôle France de Voiron, en Isère. Une structure de référence, dans laquelle les Bleus préparent les Jeux Olympiques de Tokyo.
Marceau Garnier, dix-neuf ans, est un pur produit de l’école calédonienne d’escalade. Il a commencé dès l’âge de dix ans, par la «difficulté», une discipline avec corde et ensuite le «bloc», qui consiste à grimper des rochers ou des murs d’escalade sans corde. 
 

Bassa Mawem est arrivé

Et puis en 2017, Bassa Mawem, deux fois vainqueur de la Coupe du monde de vitesse, est arrivé sur le territoire. Marceau Garnier s’est très vite intéressé à cette discipline.
 

Quand il est arrivé, il avait pour objectif d'emmener les Calédoniens au plus haut niveau. Il nous a demandé de choisir une discipline et c'est à ce moment-là que j'ai choisi la vitesse. Il nous a entraîné pour et il nous a dit que ça allait marcher si on s'entraînait bien. On s'est bien entraîné, et ça a marché. 

 

Bons résultats

Après un an d'entraînement, en 2018, le jeune homme remporte ses premiers championnats de France, dans la catégorie cadets. Il termine cinquième en coupe d'Europe et enchaîne avec le championnat européen en se classant treizième.
 

Dans le top 6 français

En 2019, Marceau Garnier fait une contre-performance aux championnats de France junior. Mais grâce à ces acquis, à sa pugnacité, ses qualités et ses talents, il a intégré l’équipe de France d’escalade. Le voilà dans le top 6 national. Ce qui laisse beaucoup d’espoir pour le futur.
 

Entre le top 1, mon entraîneur, et moi qui suis top 6, il y a moins d'une seconde. Sur un mur de quinze mètres. Ça veut dire que ça se joue à rien. Mon objectif, forcément, c'est de battre mon entraîneur ! Peut-être pas d'ici un an, mais dans deux ans, voire trois, ça peut être possible. Mon rêve, ce serait les Jeux Olympiques, en 2024, À Paris.

 

En suivant une licence Staps

Marceau Garnier va intégrer le pôle France à Voiron, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Une structure labellisée par le ministère des Sports. Depuis deux ans, l’équipe de France d’escalade s'y prépare pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Le Cagou y fera ses études par la même occasion, une licence STAPS (Science et techniques des activités physiques et sportives).

Le reportage de William Lecren : 

Marceau Garnier part au pôle France

Les Outre-mer en continu
Accéder au live