Escroquerie du Super U: le Soenc commerce soutient ses adhérents

justice
super U kaméré
Le syndicat le Soenc commerce réitérè son soutien à ses adhérents pour notamment « réhabiliter leur image salie par ce procès ». ©NC 1ERE
Lors d'une conférence de presse ce lundi matin, le Soenc commerce a réitéré son soutien aux huit employés du supermarché Super U. Ils étaient poursuivis pour escroquerie. Le tribunal correctionnel de Nouméa avait prononcé vendredi dernier la relaxe totale.
Le tribunal correctionnel de Nouméa a prononcé vendredi dernier la relaxe pour les huit employés du Super U jugés le 30 septembre pour escroquerie. Ce lundi matin, leur syndicat le Soenc commerce a réitéré son soutien à ses adhérents pour notamment « réhabiliter leur image salie par ce procès ».

La réaction de Michel Matagita, Secrétaire général adjoint du Soenc commerce, interrogé par Sylvie Hmeun et Claude Lindor

©nouvellecaledonie
Entre septembre 2014 et septembre 2015,  les prévenus auraient dérobé de la marchandise au sein même de leur lieu de travail, le SUPER U de Kaméré. Ils auraient instauré des ventes flash à 50 ou 100 francs en appliquant des promotions qui n’étaient réservées qu’au personnel. Le préjudice s’élèverait à 10 millions.

Le directeur du supermarché a jusqu'au 17 octobre pour faire appel ou pas de cette décision du tribunal correctionnel.