Ethnologie : le Vatican enquête sur l'origine de 4 chambranles kanak

patrimoine
Pouébo : les chambranles offerts au Vatican
©MP
De Pouébo à Rome, 4 chambranles ont été donnés gracieusement  le 24 juillet 1928 par le Grand chef de Pouébo. Le Père Nicolas Mapelli responsable du département ethnologique des Musées du Vatican est arrivé avec des photos des sculptures. Il veut connaître l’histoire de ces objets.
Ces objets d’art kanak sont exposés au musée du Vatican à Rome, en Italie. Des objets offerts au Pape dans les années 1900. Or, des informations, notamment sur l’histoire de ces œuvres manquent.
Les 4 chambranles kanak exposés au musée du Vatican
©MP

Des informations que le Père Nicolas Mapelli, responsable du Département ethnologique des Musées du Vatican, est venu recueillir en Calédonie.
Il s’est rendu à Pouébo pour rencontrer les descendants des personnes qui ont offert ces objets en 1928.
Pouébo : les chambranles offerts au Vatican
©MP

Quant aux gens de Pouébo, ils expliquent que ces chambranles sont posés aux entrées des cases. Ils ont un rôle de gardien. C’est tout ce qu’a pu donner comme information, le Grand chef  Alexandre Oumando, petit fils de Philémon, Grand chef du District Mwalebeng de Pweevo, son aïeul, celui-là même qui a offert les sculptures en juillet 1928.

D’autres objets viennent de l’île des Pins et d’autres régions de Calédonie. Ils avaient été offerts au Pape, et se trouvent au musée du Vatican à Rome, en Italie, qui reçoit 6 millions de visiteurs par an.
Pouébo : le père Nicolas Mapelli et les descendants du Grand Chef Philémon
©MP