nouvelle calédonie
info locale

EURO SUP 2016, Titouan Puyo encore en or

sportncla1ère
Titouan Puyo, Arthur Arutkin et Olivia Piana encore au top sur la longue distance lors de l'EURO SUP 2016
Titouan Puyo, Arthur Arutkin et Olivia Piana encore au top sur la longue distance lors de l'EURO SUP 2016 ©Antoine Justes
Titouan Puyo a récidivé sur l'épreuve de Longue Distance des EURO SUP 2016 de Lacanau (Gironde). Le Calédonien s'impose de nouveau ce mercredi 22 juin devant son partenaire Arthur Arutkin. Le Danois Casper Steinfath prend la 3e place. 
Le Calédonien Titouan Puyo n'a pas fait les choses à moitié sur ce 1er EURO de SUP de l'histoire. C'est simple, en remportant les deux courses de la compétition (course technique et longue distance), il a montré que le patron européen du SUP race, c'était lui. 
Sur l'épreuve de Longue Distance de 15 km, Titouan Puyo et Arthur Arutkin, les deux Francais engagés sur la course, ont laminé la concurrence. Ils se sont échappés à la moitié du parcours et la course au titre s'est résumé à un duel entre les deux partenaires en équipe de France. Mais sous la canicule qui a frappé ce deuxième jour de course (34° au thermomètre), c'est le Cagou va se détacher inexorablement sur la plage de Lacanau.
Il s'impose en 1H40min18s. Arthur Arutkin est deuxième en 1H40min50s.
Le Danois Casper Steinfath, pourtant habitué des podiums mondiaux est loin, très loin du duo français. Il finit troisième en 1H44min16s, 4 minutes derrière Titouan, un monde.
Titouan Puyo, double champion d'Europe de SUP Race, seul en tête
Titouan Puyo, double champion d'Europe de SUP Race, seul en tête ©Antoine Justes

Titouan Puyo, double champion d'Europe de SUP Race, Course Technique et Longue distance
Ce n’était pas la journée de trop mais presque. On savait que ça allait être rude car il n’y avait pas de vent. Ça a été très plus dur de faire la différence. Ça s’est confirmé dès la sortie des vagues, un groupe de 10 s’est formé jusqu’à la bouée de mi-parcours. Au retour, on s’est dit avec Arthur (Arutkin, ndlr) qu’il fallait faire la différence sur les bumps (clapts). Notre stratégie élaborée avant le départ était de partir en parallèle pour éviter tout draft. Ça a bien marché. Je crains toujours les arrivées dans les vagues, tout peut arriver. J’ai essayé de garder un écart sur Arthur. Ça l’a fait. Je suis fier car je suis le premier vainqueur des championnats d’Europe. On a rempli l’objectif. On a fait un sacré boulot d’équipe. On a montré que la France était la première nation en Europe. On s’est bien préparé pour les Mondiaux (12-20 novembre aux Fidji, ndlr). On va garder cette équipe, le même staff. On a du boulot mais on va faire le maxi pour ces Mondiaux.

Titouan Puyo, grand vainqueur de l'EURO SUP 2016
Titouan Puyo, grand vainqueur de l'EURO SUP 2016 ©Guillaume Arrieta

 
La France survole la compétition

Avec 5 titres sur les 6 distribués, 9 médailles individuelles sur 15, la France a écrasé ces 1ers championnats d'Europe de SUP.
Titouan Puyo a dominé les courses, tout comme Olivia Piana, sa coéquipière de l'équipe de France chez les femmes. Ils sont les 1ers double champion d'Europe de SUP de l'histoire. La concurrence n'a pu que constater les dégâts. Seul Arthur Arutkin, double médaillé d'argent, a pu un temps suivre le rythme infernal du Cagou, avant de céder sur la fin de course par deux fois.
En SUP Surf Antoine Delpero repart avec l'Or devant un autre Français, Benoit Carpentier (Argent).
Seule l'Espagnole Iballa Moreno, titrée en SUP Surf, empêchera l'invincible armada française de s'octroyer un grand chelem historique. Elle s'empare de l'Or devant la Française Caroline Angibaud (Argent).
Cerise sur le gâteau, l'équipe de France remporte également et sans surprise, la médaille d'Or par équipe.

Titou Puyo en tête de la meute. Le Danois Casper Steinfath N°7 est encore au contact. Cela ne va pas durer.
Titou Puyo en tête de la meute. Le Danois Casper Steinfath N°7 est encore au contact. Cela ne va pas durer. ©Antoine Justes


Prochain objectif pour Titouan Puyo, les championnats du monde ISA 2016 à Fiji du 12 au 20 novembre
Ce 1er EURO de SUP ne constituait qu'une étape dans la saison 2016 du Cagou. S'il a bien confirmé qu'il était le plus fort en Europe, la quête ultime de sa saison se déroulera en novembre à Fiji. Face aux meilleurs de la discipline, Américains, Hawaiiens et Australiens, il essaiera de retrouver sa couronne de champion du monde acquise en 2014 et récupérée l'an dernier par l'Américain Danny Ching.
 

Publicité