publicité

Européennes : des Calédoniens présents sur des listes

En Nouvelle-Calédonie, 210 846 électeurs sont appelés à voter le dimanche 26 mai pour renouveler les députés français au parlement européen. Trois Calédoniens s'engagent sur des listes différentes pour cette élection européenne.

  • N.G
  • Publié le
34 formations politiques vont tenter de rentrer au Parlement Européen de Strasbourg pour y siéger pendant les cinq prochaines années.
Les élections du 26 mai visent à renouveler 74 représentants de la France au parlement européen, qui seront en tout 79 à terme à siéger à Strasbourg.
Elles mobilisent peu les électeurs calédoniens, comme le montre le taux de participation à 27% en 2014. Alors que pour le onzième Fond européen de développement, la Nouvelle-Calédonie devait bénéficier entre 2017 et 2020 d’une enveloppe de 3,6 milliards CFP. 
 

Liste "Union de la droite et du centre"

Sacha Benisti, 43e position sur la liste «Union de la droite et du centre», dirigée par François-Xavier BellamyLe parti de droite est peu disert concernant les mesures spécifiques pour l'Outre-mer. D'ailleurs, le mot "Outre-mer" n'apparaît qu'une fois dans les 75 propositions du programme, dans la numéro 61.
Ainsi, les Républicains affirment que les territoires ultramarins sont "une richesse pour la France" et qu'il est nécessaire "d'adapter la législation européenne à leurs caractéristiques et leurs besoins" et particulièrement "dans le cadre de la mise en oeuvre des fonds européens structurels dans ces territoires ou des négociations commerciales UE-pays tiers". 
 

Liste "Urgence écologie"

Martine Cornaille est vingtième sur la liste «Urgence écologie», menée par Dominique Bourg.


Liste "Envie d'Europe écologique et sociale"

Bruno Van Peteghem est 79e sur la liste «Envie d’Europe écologique et sociale», pilotée par Raphaël Glucksmann
© enviedeurope.eu/nos-combattant-e-s/
© enviedeurope.eu/nos-combattant-e-s/
Les propositions pour l'Outre-mer sont très tournées vers l'environnement et la préservation des ressources naturelles. Parmi elles, deux mesures se dégagent : 
  • Tendre vers un abandon des pesticides de synthèse d'ici 2030, et notamment en Outre-mer. Pour cela, le parti socialiste-place publique reste très vague et propose "d'utiliser tous les outils budgétaires et réglementaires pour accompagner la transition agroécologique indispensable à la santé des femmes, hommes et à la protection des écosystèmes". 
  • Veiller à la préservation des mangroves, "notamment pour limiter l'effet des catastrophes climatiques". Une proposition concrète qui vise à protéger les 100 000 hectares de mangroves en Outre-mer dont 93% se trouvent en Guyane et en Nouvelle-Calédonie. 
Des bulletins de vote à télécharger soi-même

Le haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie informe les électeurs que les listes candidates aux élections européennes du 26 mai prochain n’ont pas toutes fait parvenir leurs bulletins de vote en Nouvelle-Calédonie. Le vote pour ces candidats reste possible.

L’impression des bulletins et des professions de foi ainsi que leur envoi à la commission de propagande sont à la charge des candidats.
Sur les 34 listes candidates, 14 ont envoyé des bulletins de vote en Nouvelle-Calédonie. 12 ont également fait parvenir leurs professions de foi.

Bulletins de vote à télécharger
Certaines listes proposent de télécharger le bulletin de vote correspondant sur leurs sites Internet. Si cette pratique est autorisée par le code électoral, le bulletin imprimé par l’électeur devra toutefois être conforme au modèle déposé et aux prescriptions de l’article R30 du code électoral, relatives au format et au grammage d’un bulletin de vote. Ainsi, pour les élections européennes, les bulletins sont de format A4 (210 mm x297mm).

Enfin, l’ensemble des professions de foi est disponible sur le site du ministère de l’Intérieur à l’adresse suivante : elections.interieur.gouv.fr/europeennes-2019/

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play