publicité

L'Eveil Océanien : "améliorer le quotidien des Calédoniens"

Avant dernier meeting de campagne ce samedi pour l’Eveil Océanien au centre socio-culturel de Païta. Milakulo Tukumuli tête de liste du parti a souhaité éclaircir les choses: «s’ils sont élus, ils ne travailleront pas, pour l’indépendance ou la France,mais pour le quotidien des Calédoniens ». 

 

  • Jeannette Peteisi (N.G)
  • Publié le
Pour ce meeting, les membres de la liste de l'Eveil Océanien a présenté son programme politique. A la rencontre de la communauté Wallisienne et Futunienne très importante à Païta, le jeune mouvement politique a réuni 400 personnes au centre culturel communal. Indépendance ou pas, ce n'est pas le combat politique de l'Eveil Océanien. Son objectif est d'améliorer le quotidien des Calédoniens. Un discours qui répond aux interrogations de certains. Le diplômé en mathématiques de 34 ans a comme convaincu.

A l'ouverture de cette réunion publique au dock socio-culturel de Païta, l'Eveil Océanien a rappelé l'histoire des migrations qui lie les peuples et les territoires du Pacifique.
  

L'engagement politique

L'Eveil Océanien affiche son communautarisme comme stratégie de vote afin de mettre fin à "plus de trente ans de présence dans les urnes" sans "aucune représentativité dans les institutions". Ceci doit changer affirme les membres de ce jeune mouvement.
Le réservoir de voix est estimé à 15 000 électeurs. Le seuil éligible est de 5400 suffrages exprimés en leur faveur. A la clé : trois sièges qui changeraient le jeu politique au sein du Congrès. Objectif : travailler à plus de justice sociale et faire exister une communauté qui se sent politiquement mise à l'écart.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play