publicité

Exercice ORSEC: une collision fictive

Un catamaran rapide heurte de plein fouet un objet flottant non signalé. A son bord 230 passagers. Les blessés graves sont évacués par hélitreuillage et le reste des passagers est évacué par voie de mer. Tel était le scénario de base de cet exercice annuel des FANC effectué jeudi.

© FANC
© FANC
  • Par Nadine Goapana
  • Publié le
Plus d’une centaine de  participants (personnels de Vale, bénévoles de la Croix-Rouge, sapeurs-pompiers, sécurité civile, MRCC, gendarmerie nationale, Province Sud, COG, FANC…) a contribué à cet exercice grandeur nature.
Les passagers évacués ont été interprétés par une soixantaine d’élèves des collèges de Normandie, de Magenta et du lycée des métiers de la mer.

Cet exercice annuel a mobilisé quatre bâtiments militaires et civils.
Objectif : renforcer la synergie entre les acteurs civils et militaires : 
  • le centre opérationnel du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie (COG),
  • les équipes de gestion de crise et d’intervention du commandant de zone maritime, opérant à partir du MRCC, au sein de l’état-major des FANC

Le Capitaine de Vaisseau Jean-Louis Fournier, commandant de la zone maritime de Nouvelle-Calédonie

Orsec maritime Jean-Louis Fournier

Des propos recueillis par Malia Noukouan

Sur le même thème

  • armée

    Un troisième RSMA s'installe à Bourail

    L’État, la Nouvelle-Calédonie et GIEP (Groupement pour l’Insertion et l’Évolution Professionnelles) ont officialisé la mise en place d’un troisième Régiment du Service Militaire Adapté en Nouvelle-Calédonie. Une convention a été signée entre les différents partenaires à l’EFPA de Bourail.
     

  • armée

    Pas de repos pour les braves

    A Plum, une vingtaine de jeunes stagiaires ont troqué les vacances contre une semaine de préparation militaire découverte au sein de l'armée. L'occasion de s'initier au maniement des armes ou au parcours d'obstacles. Mais surtout de faire naître des vocations.  

  • armée

    Découvrir l'armée autrement

    Depuis une semaine, une trentaine de jeunes volontaires suit une préparation militaire sur la base aérienne de la Tontouta. Âgés de 16 à 18 ans en immersion ces filles et garçons issus de tous les milieux viennent découvrir les nombreux emplois qui existent dans l'armée de l'air.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play