publicité

Les experts de l’ONU satisfaits de la révision des listes électorales

Le président de la mission d’expertise technique de l’ONU, Augustin Loada, a remis vendredi les rapports de l’ONU sur les révisions des deux listes électorales spéciales, la référendaire, et la provinciale. Rapports remis au Président du Congrès et au Haut-commissaire. 
 

Augustin Loada a remis les rapports à Roch Wamytan et Thierry Lataste. © Haut-commissariat de la République
© Haut-commissariat de la République Augustin Loada a remis les rapports à Roch Wamytan et Thierry Lataste.
  • Clarisse Watue (CM)
  • Publié le
Dans l’ensemble, les experts ne relèvent aucune difficulté majeure mais émettent toutefois quelques recommandations à destination des mairies et au Haut-commissariat.
Le travail mené au sein des Commissions administratives spéciales a été salué par les experts de l’ONU. Ils ont souligné la fluidité de la communication et la collaboration inter-institutionnelle. La méthodologie de travail mise en œuvre était partout participative, inclusive et l’approche des présidents des CAS, pédagogique rajoutent les experts.
 

De la souplesse

Autre constat : les CAS ont fait preuve de souplesse dans l’application des critères légaux. Dans les délais de domiciliation par exemple : dans certaines communes ils ont décidé d’inscrire des électeurs ayant une période non-justifiée allant jusqu’à quatre ans. 
 

Absentéisme

Toutefois, l’absentéisme des tiers-électeurs dans certaines CAS a été observé. A ce sujet, la mission d’expertise de l’ONU a recommandé à l’Etat, donc au Haut-commissariat de se concerter avec les groupes politiques afin de maîtriser le phénomène d’absentéisme. 

Autre recommandation : renforcer la coopération de l’Etat avec les institutions concernées (mairies et ISEE) pour prévenir les omissions sur la liste des électeurs qui ont formulé des demandes volontaires. 
 

Impliquer les autorités coutumières

Aux mairies, la mission d’expert préconise entre autres la sensibilisation des autorités coutumières sur les critères d’inscription sur la liste électorale spéciale pour les Provinciales, pour renforcer la qualité des attestations coutumières et leur délivrance dans les délais requis aux électeurs concernés.
 

Les politiques mis à contribution 

Et à l’égard des partis et groupes politiques, les experts encouragent la poursuite des efforts de sensibilisation de leurs militants, sympathisants et électeurs sur les critères d’inscription de la liste pour les Provinciales et l’intégration davantage des jeunes (femmes et hommes) dans le rôle de tiers électeurs. 
 

Consensus et sérénité

Dans l’ensemble, les experts de l’ONU sont satisfaits, les opérations de révision se sont déroulées de manière apaisée, et les CAS ont surtout privilégié le consensus dans la prise de décision.

Découvrez ci-dessous les deux rapports des experts : 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play