Face à la crise sanitaire, Calédonie ensemble veut élargir les horaires de vote jusqu'à 21h pour le référendum

référendum
Face à la crise sanitaire, Calédonie ensemble veut élargir les horaires de vote jusqu'à 21h pour le référendum
©NC la 1ère
Dans une lettre adressée ce dimanche au ministre des Outre-mer, les députés Philippe Gomès et Philippe Dunoyer demandent à "élargir de manière significative les horaires des bureaux de vote pour éviter les situations de promiscuité".

Au lieu d'ouvrir les bureaux de vote de 8h à 18h, Calédonie ensemble propose leur accès plus tôt et plus longuement, de 6h à 21h. C'est dans une lettre adréssée au ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, que Philippe Gomès, député et leader de CE a fait sa proposition.

Renforcer les opérations de vote

Une mesure qui "permettrait de favoriser la participation des calédoniens et de renforcer de manière forte la sécurisation sanitaire des opération de vote, le jour du scrutin" écrit Philippe Gomès.

Si le député de la deuxième circonscription de Nouvelle-Calédonie, est conscient de l'impact que pourrait poser la crise sanitaire sur le maintien ou non de la date du 12 décembre, Philippe Gomès insiste, "malgré les circonstances, nous sommes favorables au respect de cette échéance". Il ajoute "Toutefois, les craintes que l'épidémie suscite doivent être prises en considéraition". 

Il importe notamment que la protection sanitaire des électeurs soit parfaitement assurée le jour du scrutin.

Philippe Gomès, député de la deuxième circonscription de Nouvelle-Calédonie

 

Le leader de Calédonie ensemble précise à l'adresse de Sébastien Lecornu, que tant que la crise sanitaire est "maitrisée", "nous devrons assumer collectivement ce rendez-vous majeur de notre histoire, et permettre ainsi aux calédoniens de se projeter dans un nouvel avenir".