nouvelle calédonie
info locale

La Fédération des fonctionnaires dénonce les choix de l’OPT

social
Fédération des fonctionnaires
©Coralie Cochin
La Fédération des fonctionnaires tire la sonnette d’alarme sur les nouvelles orientations de l’OPT. Pour l’organisation syndicale, l’office est en train démanteler ses missions de service public, au détriment de la population.

Plus de mandats

Changement important à partir de 2020 : la fin programmée des mandats postaux. Cette décision doit être actée au conseil d’administration de l’OPT le 30 avril. Elle risque de pénaliser en particulier la communauté wallisienne et futunienne, qui envoie chaque année plus de 3 000 mandats vers l’archipel.
Sont également concernés au premier chef les retraités qui n’ont pas de compte bancaire et dont les pensions sont versées par mandat. 
« Si demain, on leur dit qu’il faut ouvrir un compte et retirer de l’argent dans un DAB (distributeur automatique de billets), vous imaginez la personne qui est au fin fond d’une tribu, elle va devoir payer un taxi pour aller retirer son mandat. Où est la mission de service public ? » interroge Lionel Woreth, secrétaire général adjoint du SFAO-OPT-Fédération des fonctionnaires. 
 

La banque postale abandonnée

Concernant la création d’une banque postale, le projet a été enterré lors d’un précédent conseil d’administration de l’OPT. Sans réaction des politiques, qui en avaient pourtant fait un thème de campagne lors de précédentes élections.
« Ce projet là, nous, on le portait parce qu’on estimait que l’OPT, avec la création de la banque postale, ouvrait un opérateur supplémentaire et c’était un moyen de lutter contre la vie chère et contre les prix des banques privées de la place. » poursuit Lionel Woreth. « Et c’était aussi un moyen pour une catégorie de la population d’avoir accès au crédit ».  
 

Réduire les déficits

Accusée de dégrader ses missions de service public, la direction prône le pragmatisme et la rationalisation.
« Nos services financiers perdent deux milliards CFP par an, tout comme notre activité postale, et nous avons un enjeu. » explique Philippe Gervolino, le directeur général de l’OPT. « C’est ce que nous a demandé notre conseil d’administration que de voir comment réduire ces déficits ». 
La nouvelle stratégie de l’office pourrait concerner aussi les télécommunications, avec plusieurs scénarios possibles, dont celui d’une ouverture à la concurrence. 
Des changements qui devraient figurer dans le nouveau plan stratégique de l’OPT, lequel n’a toujours pas été adopté.
La Fédé toujours majoritaire à l’OPT
  • La SFAO-OPT-Fédération des fonctionnaires reste numéro un dans les instances représentatives du personnel de l’Office, dont les élections se sont déroulées le 19 avril. Elle remporte 5 sièges sur 8 au comité d’entreprise et 3 sièges sur 5 pour les délégués du personnel. 
  • L’Entente OPT / UT CFE-CGC / SGTINC obtient quant à elle 2 postes de titulaires au CE et un pour les délégués du personnel. 
  • Enfin, l’USTKE décroche un siège au comité d’entreprise et un autre chez les délégués du personnel.
  • Aucun siège en revanche pour le Soenc Fonction publique. 
Publicité