Festival de la Foa : des courts-métrages qui en disent long

cinéma
Courts métrages
Au menu du 22e Festival de la Foa, ce mardi : le concours de courts métrages. A l’affiche, sept films qui espèrent décrocher l'une des cinq récompenses, dont le prix Nouvelle-Calédonie la 1ère du meilleur film de la catégorie. 
C’est devenu un incontournable du festival. Programmé chaque année, le concours de courts-métrages est un rendez-vous « très important », estime Delphine Ollier, la déléguée générale du festival, « car il donne à voir le meilleur de la fiction calédonienne ». Et la récolte 2020 est riche : on trouve de l’animation, des frissons, trois polissons, de l’évasion et surtout l’alcoolisation.
Alcool courts métrages
La consommation excessive d'alcool est centrale dans les thématiques des courts-métrages.

L’alcool en toile de fond

Trois des sept films en compétition sont partiellement ou entièrement dédiés à ce fléau calédonien. Il a inspiré le doyen des réalisateurs, Roland Rossero, qui livre cet année un beau film sur la déchéance d’un musicien, superbement interprété par Simanë Wenethem.
Courts métrages
L'artiste Simanë donne la réplique à Julia Paul dans Abimes, le dernier film de Roland Rossero.

Jeunesse et ivresse

L’alcoolisation et ses conséquences constituent également le thème central de About last night, du benjamin de la compétition, Lucas Claeyssen. Son film de 26 minutes, porté par les excellents Ilan Gasser et Mattéo Claeyssen, est une gifle salutaire pour la jeunesse calédonienne. Une thématique que le réalisateur connaît bien. « J’avais envie de parler de ces fêtes entre jeunes. Comment ça peut vite très mal tourner. Comment, sur un coup de tête ou une décision qu’on a mal prise, notre vie peut basculer. » 
Courts métrages
Le jeune réalisateur Lucas Claeyssen, entouré des comédiens Mattéo Claeyssen et Ilan Gasser. ©NC 1ère

Des sujets sociétaux 

« J’ai été très impressionné par la technique mise en œuvre et qui progresse chaque année », se réjouit Douglas Hickson, directeur de la programmation du Cinécity et membre du jury, qui salue également des « sujets sociaux bien calédoniens, vus avec des angles différents. »

Tous ces films ont beaucoup de choses à dire. Ils sont un regard pointu sur la société calédonienne. 

Douglas Hickson

 

Le concours élargit son cadre

Mention spéciale à La ke bo, de Loan Favan, et Alternatives d’Adelina. Les deux films étaient présentés hors compétition car réalisés par des Calédoniens vivant hors du territoire. 
L’an prochain, c’est une promesse des organisateurs : ils pourront concourir également. 
Courts métrages
Les films réalisés hors du Caillou par des Calédoniens seront bientôt en compétition officielle.
La liste des films en compétition est à retrouver à retrouver sur le site du Festival. Les prix seront remis, samedi 29 août, lors de la cérémonie de clôture. 

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live