De la fève au chocolat, un groupe Suisse part à la conquête de l'Australie et du Pacifique Sud

industrie
cacao
Le cacao est une matière première alimentaire ©Valeriano Di Dominico AFP
Le groupe suisse Barry Callebaut, numéro un mondial du cacao et des préparations à base de chocolat, va racheter l'entreprise australienne GKC Foods, sans toutefois divulguer le montant de la transaction.
Ce rachat va lui permettre de s'implanter directement en Australie et d'y disposer d'une usine pour viser ce marché en pleine croissance dans la confiserie chocolatée, a-t-il indiqué dans un communiqué.
L'accord de rachat prévoit des investissements pour moderniser l'usine de GKC Foods, basée à Melbourne, avec l'installation d'une nouvelle ligne de production. Le site doit employer quelque 50 personnes, dont les employés actuels de GKC Foods, a précisé Barry Callebaut.
 

Investissement

Ce rachat, qui devra être approuvé par les autorités règlementaires australiennes, devrait être finalisé d'ici la fin de l'année, a estimé le groupe suisse. Les parties ont convenu de ne pas divulguer les modalités de la transaction. GKC Foods fabrique du chocolat, des enrobages et fourrages pour des entreprises du secteur alimentaire. Elle fournit de nombreuses marques de chocolat en Australie et en Nouvelle-Zélande. L'entreprise dispose notamment d'une gamme de produits bio et vegan pour les boutiques de chocolat, les épiceries fines, les points de vente spécialisés et les principaux détaillants du pays.
 
cacao
Antoine de Saint Affrique PDG de Barry Callebaut ©Valeriano Di Dominico AFP
 

Pacifique Sud

GKC Foods exploite une chocolaterie et un entrepôt à Melbourne, a détaillé Barry Callebaut sans toutefois fournir d'indications sur son chiffre d'affaires et ses effectifs. Ce rachat doit permettre à Barry Callebaut, qui fournit du chocolat aux grands groupes alimentaires tels que Nestlé, Unilever et Mondelez mais aussi aux professionnels de la pâtisserie, de se renforcer en Australie, en Nouvelle Zélande et dans tous les pays de la région, des marchés à fort potentiel.

Selon le cabinet Euromonitor, la consommation moyenne annuelle de chocolat en Australie et en Nouvelle-Zélande y est d'environ 5 kilos par habitant, a mis en avant le groupe suisse, soulignant qu'il s'agit des marchés où la croissance est la plus élevée dans la région Asie-Pacifique.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live