Fidji : le superyacht Amadea remis aux autorités américaines

océan pacifique
Le yacht Amadea à Antibes, le 10 novembre 2019.
Le yacht Amadea à Antibes, le 10 novembre 2019. ©Sukkoria – Creative commons
Un tribunal fidjien a ordonné, cette semaine, la remise aux autorités américaines du superyacht russe Amadea et autorisé son départ à l'issue d'un long bras de fer judiciaire. Le navire a été saisi, il y a un mois, par les autorités des Fidji, à la demande de Washington.

C'est la fin d'un combat juridique qui dure, depuis un mois et demi, à Fidji. Les Etats-Unis ont établi un lien entre l'Amadea, navire dont la valeur est estimée à 325 millions de dollars, et l'oligarque russe, milliardaire et homme politique, Suleiman Kerimov. Ce dernier est visé par des sanctions des Etats-Unis et de l'Union européenne, à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Kamal Kumar, président de la Cour suprême a rejeté, mardi 7 juin, un recours, déposé la semaine dernière par les propriétaires enregistrés du yacht, Millemarin investments, pour obtenir un sursis à exécution de la décision d'un tribunal. Selon Christopher Pryde, responsable du parquet, l'ordonnance du juge signifie que le mandat du département de la Justice des Etats-Unis visant à saisir le bateau a été accepté. "Cette décision reconnaît la volonté des Fidji de respecter les demandes d'assistance mutuelle internationale et ses obligations internationales", a-t-il déclaré par communiqué.

Suite de la bataille juridique devant le tribunal du district de Columbia

"La cour a accepté la validité du mandat américain et convenu que les questions relatives au blanchiment d'argent et à la propriété devaient être tranchées par la juridiction d'origine, en l'occurrence le tribunal de district de Columbia". Ainsi, "l'Amadea a été remis aux autorités américaines et va désormais quitter les Fidji", poursuit le document.

Cette décision met fin au premier volet d'une bataille judiciaire au cours de laquelle l'avocat fidjien de Millemarin investments, Feizel Haniff, a notamment soutenu que Suleiman Kerimov n'était pas le propriétaire de ce yacht de 106 mètres. Il avait auparavant déposé des recours arguant que le véritable propriétaire du navire était Edouard Khoudaïnatov, un riche citoyen russe qui ne fait pas l'objet de sanctions.

Des agents du FBI à bord en avril

Suleiman Kerimov a été sanctionné en 2018 par les Etats-Unis pour blanchiment d'argent présumé et il fait à présent partie des oligarques russes sanctionnés par plusieurs pays et par l'Union européenne à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Des agents du FBI sont montés à bord de l'Amadea peu de temps après son arrivée mi-avril dans le port de Lautoka aux Fidji.

Le mandat américain énumérant les raisons de croire que Suleiman Kerimov est le propriétaire du yacht a été en partie caviardé. Il indique cependant que la propriété a été transférée à Millemarin investment, en août 2021, et que sa saisie est fondée sur de probables "violations de la législation américaine".

L'Amadea dispose d'une piscine, d'un jacuzzi, d'un héliport et d'un "jardin d'hiver" sur le pont, selon le site spécialisé superyachtfan.com.