Fidji : la saisie d’un superyacht suspendue

océan pacifique
Le yacht Amadea à Antibes, le 10 novembre 2019.
Le yacht Amadea à Antibes, le 10 novembre 2019. ©Sukkoria – Creative commons
La guerre en Ukraine a des répercussions jusqu'à Lautoka dans l'ouest des îles Fidji. Un superyacht a été saisi la semaine dernière par les tribunaux pour son appartenance supposée à un oligarque russe. Cette saisie a été suspendue ce lundi mais l'affaire n'est pas terminée.

Un superyacht, amarré à Lautoka, dans l'ouest des îles Fidji, a été saisi la semaine dernière, car il était soupçonné d’appartenir à l'oligarque russe Souleïman Kerimov, visé par des sanctions américaines liées à la guerre en Ukraine. La police enquêtait, depuis mi-avril, sur ce yacht qui aurait pu être mêlé à des affaires criminelles.

Contestée devant les tribunaux par Millemarin Investment, une société officiellement enregistrée comme étant propriétaire du yacht, la saisie du navire de luxe a été suspendue de manière provisoire. Une nouvelle audience devant le tribunal est prévue ce jeudi.

Depuis sa saisie, le yacht Amadea, d'une valeur estimée à 325 millions de dollars, reste sous la garde de la police fidjienne et a interdiction de quitter le pays. Plusieurs sites spécialisés indiquent cependant que le véritable propriétaire du bateau est le député et homme d'affaires russe Souleiman Kerimov.

Poursuivre "les oligarques russes corrompus"

Selon le ministère américain de la Justice, ce dernier fait partie d'un groupe d'oligarques "qui profitent du gouvernement russe par le biais de la corruption et de ses activités malveillantes dans le monde entier, notamment l'occupation de la Crimée."

En mars, Washington a annoncé la création d'une cellule dédiée à la poursuite des "oligarques russes corrompus" et de tous ceux qui violeraient les sanctions adoptées par Washington contre Moscou. Depuis, les Américains ont "sanctionné et bloqué des navires et avions pour une valeur de plus d'un milliard de dollars, ainsi que gelé des centaines de millions de dollars d'avoirs d'élites russes sur des comptes américains", fait savoir la Maison Blanche. Le président américain Joe Biden espère pouvoir liquider ces actifs et utiliser l'argent pour compenser les dégâts subis par l'Ukraine.