Flèches de la musique : le public vibre pour Angklung Vibrations

musique
Angklung Vibrations
©NCla1ere
Les Flèches de la musique ont livré leur verdict samedi soir. Le prix du public est allé à Angklung Vibrations. Un groupe de musique traditionnelle indonésienne enrichie de styles divers, du rap au kaneka. 
Ils font partie des rois de cette 10e édition des Flèches de la musique. Ce samedi, au centre culturel Tjibaou, Angklung Vibrations a remporté le très convoité prix du public avec son Sanggupkah Jita. Un album qui mêle musique traditionnelle indonésienne et influences contemporaines, comme avec le slam de Simane Wenehem, lors de la prestation donnée samedi soir.  « Pour moi, c’est la meilleure des récompenses parce qu’on a séduit le public. Et c’est le public qui nous fait vivre dans les concerts, qui fait vivre la musique justement », lance Steeve Abdoel, membre du groupe. 
 

Fusion kaneka

Cette récompense, la première pour ces musiciens amateurs, intervient cinq ans après la création du groupe. La suite s’enchaîne très vite. Angklung vibrations multiplie compositions et concerts avant l’enregistrement de son premier album, dont le titre se veut un appel à la fraternité entre les hommes.  « On a voulu fusionner avec le style local c'est-à-dire le kanaka. C’est de là que vient le titre, qui veut dire "sommes-nous capables", poursuit Steeve.
Un air de destin commun, qui a largement conquis le public calédonien et pemet à Angkliung Vibrations d’être aujourd’hui sous le feu des projecteurs.

Le reportage de Loreleï Aubry et Laura Shintu : 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live