Le FLNKS en ordre de marche pour le 4 octobre

référendum nc 2020
Convention FLNKS
©Bernard Lassauce
Le FLNKS était en convention samedi à Dumbéa. Objet principal de cette réunion, le projet politique du FLNKS et l'adoption de la stratégie et la mise en ordre de bataille pour la campagne pour le Oui au referendum du 4 Octobre.
Le front a réuni ses militants pour faire le point sur les avancées de trois groupes de travail. L’un a travaillé sur le projet politique, le deuxième sur l’information de l’Etat en cas de victoire du oui et le dernier sur la stratégie à déployer en vue de la consultation du 4 octobre.
Dans son discours d’ouverture, Aloisio Sako, porte-parole du FLNKS, a posé le ton de la journée et des mois à venir.
« Ayons confiance en nous, la victoire est à notre portée » a martelé Aloisio Sako. 

FLNKS Extrait Sako



 

Les militants mobilisés

A deux mois et demi de l’échéance, le FLNKS mobilise ses troupes. La convention a permis d’établir les grandes étapes des prochaines semaines. Dans un premier temps, le front demande une nouvelle période d’inscription dans les bureaux de vote délocalisés avec un élargissement des horaires et des jours d’ouverture. Ensuite, place au calendrier de campagne, décrit par Laurie Humuni, secrétaire générale du RDO.
« A partir du 1er août, c’est une mobilisation des CNC (comités nationalistes et citoyens) dans chaque commune. Ensuite, le 4, il y aura une conférence de presse pour préciser le projet qui sera porté par les différents CNC. Le FLNKS est en ordre de marche et ses militants s’organisent pour ça ».  
Convention FLNKS
©Anne-Claire Lévêque
 

Un appel à la sérénité de la campagne

La campagne sera courte et les échanges sont déjà vifs mais le FLNKS en appelle à la modération.
« On est quand même dans une année référendaire, on sort d’une campagne municipale, la campagne provinciale était l’année dernière, donc c’est normal que les échanges soient tendus, mais le FLNKS veut simplement que cette campagne référendaire se passe dans une bonne ambiance, qu’il n’y ait pas de tensions, et que ça se passe surtout sereinement pour que le scrutin du 4 octobre ne puisse pas être contesté, quel que soit le résultat » insiste Laurie Humuni.  
 

La doctrine nickel

Autre chapitre de la motion adoptée par le FLNKS, il concerne la doctrine nickel et la politique minière.
Une politique où il conviendrait selon le FLNKS de rédéfinir le modèle à l'échelle du pays et non plus des provinces comme l'explique Pierre Chanel Tutugoro, membre du bureau politique du FLNKS, à Bernard Lassauce et Fabien Cailleau. 
©nouvellecaledonie

Le reportage de Bernard Lassauce et Fabien Cailleau. 
©nouvellecaledonie
 

L'invité de la matinale

A l'issue de ce week-end, Aloisio Sako, président du RDO, était l'invité d ela matinale radio. 
Un entretien à retrouver ici : 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live