publicité

Le FLNKS prône l’unité pour convaincre

Le FLNKS était réuni en convention ce samedi à la tribu de Grondu à Ponérihouen. A l'ordre du jour : le bilan du référendum,  les listes électorales provinciales et la préparation de la campagne du scrutin de mai 2019.

© David Sigal
© David Sigal
  • Par Caroline Moureaux
  • Publié le
Après les congrès de chacune de ses composantes, le FLNKS affiche la sérénité à Ponérihouen, à une semaine du prochain comité des signataires à Paris.
Lors de ce rendez-vous, il demandera de respecter la suite du processus prévu par l’Accord de Nouméa. Au lendemain du premier référendum, le Front indépendantiste souhaite garder la même dynamique en s’appuyant sur la jeunesse et sur une démarche unitaire.
Et de dresser un constat à l’issue du référendum du 4 novembre dernier : les jeunes électeurs sont tout à fait responsables de leur choix, malgré le chant des sirènes abstentionnistes.
Le FLNKS estime avoir su expliquer son projet et convaincre cette jeunesse.
 

L’indispensable démarche unitaire

Pour le Front, il faut désormais adopter une stratégie unitaire pour espérer gagner des suffrages au-delà du monde kanak.
« Ce projet qu’on a présenté à l’ensemble de la population, c’est quelque chose qui a été mûri » explique Sylvestre Newedou, porte-parole du FLNKS « C’est du fait de cette unité là qui a fédéré les réflexions des uns et des autres. Donc on est condamné à continuer dans cette démarche là, qui est payante ».
L’Accord de Nouméa, rien que l’Accord de Nouméa réaffirme le FLNKS qui renvoie les partis loyalistes à l’explication de texte du premier ministre Edouard Philippe.
Il rappelle aussi aux indépendantistes abstentionnistes l’invitation lancée il y a deux ans au congrès de Nimbaye.
Le reportage de Gilbert Assawa et David Sigal 
CONVENTION FLNKS PONERIHOUEN

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play