Focus sur le juteux marché des comités d’entreprises

social
Comité d'entreprises
©Nathan Poaouteta / Ncla1ere
À l’approche des fêtes de fin d’année, restaurants et hôtels font le plein de réservations grâce notamment, aux comités d’entreprises. Une cible de choix que les prestataires calédoniens tentent de développer, alors que le reste du monde est contraint par des mesures sanitaires.
À Dumbéa, le père Noël est en avance, pour gâter des enfants de salariés qui peuvent remercier le comité d’entreprise de leurs parents, à l’initiative de cette journée récréative. Une tradition de fin d’année toujours aussi populaire, qui permet aux prestataires de doper leur chiffre d’affaires. Au sein de l’une des enseignes de restauration de la commune, les réservations de l’année se doublent, sur les mois de novembre et de décembre.
Comité d'entreprises 2
©Nathan Poaouteta / Ncla1ere
 

Confiance

« C’est une période faste dans le domaine événementiel. C’est durant cette période de l’année que tout le monde rentre dans les festivités. Nous avons une chance : c’est que nous avons bon nombre d’entreprises qui sont assez conséquentes, à la fois dans le BTP et dans les secteurs privés », précise Jean-Pierre Porcar, gérant de l’enseigne.

Autant d’acteurs puissants au pouvoir d’achat variable, dont il faut gagner la confiance. Dans l’un des hôtels de Nouméa, l’heure est à la mise en place d’un bal pour les employés d’une entreprise. Objectif : mettre les petits plats dans les grands. « On attend 350 personnes, on prépare la salle. On a prévu un DJ et une piste de danse pour faire swinguer les gens », explique Eloi Djeouni, serveur.
Comité d'entreprises 3
©Nathan Poaouteta / Ncla1ere
 

Prix et avantages

Faire swinguer le chiffre d’affaires, c’est la mission portée par Sonia Le Ralle, directrice commerciale GLP Hôtels. Parce que la concurrence est rude sur le marché des comités d’entreprises, cette directrice commerciale doit faire preuve de flexibilité. La bataille se joue sur les prix et les avantages, dans un contexte morose. 
 

Cela représente à peu près 40% de notre chiffre d’affaires en novembre et décembre. Le reste de l’année, c’est à peu près les mêmes chiffres même si cette année, c’est un petit peu particulier. On vit une crise mondiale, même si le Caillou est moins impacté on l’est tout de même. Les sociétés ont un budget un petit peu moins important, on essaie donc de leur proposer quelque chose d’adapté à leur budget - Sonia Le Ralle, directrice commerciale


Sur le territoire, on dénombre au total 205 comités d’entreprises.

Le reportage de Loreleï Aubry et Nathan Poaouteta, dans votre JT à 19h30.