Football. Incroyable Tiga !

sportncla1ère
Tiga Sport a fait signer le défenseur Loïc Wakanumune (debout, 1er à droite), et les milieux Cédric Sansot (debout, 3e en partant de la gauche), ainsi que Joël Wakanumuné (assis, 2e en partant de la droite). Trois piliers de Magenta.
Tiga Sport a fait signer le défenseur Loïc Wakanumune (debout, 1er à droite), et les milieux Cédric Sansot (debout, 3e en partant de la gauche), ainsi que Joël Wakanumuné (assis, 2e en partant de la droite). Trois piliers de Magenta. ©OFC
Le 8e de la dernière Super Ligue de football a convaincu trois cadres de la sélection et de l'ASM de le rejoindre. Derrière ces arrivées, un nom bien connu du ballon rond calédonien : Edmond Bowen. 

Trois cadors de l'ASM arrivent à Tiga.

C'est le scoop du début de saison dans la Super Ligue de football. Le stoppeur Loïc Wakanumuné et les milieux récupérateurs Joël Wakanumuné et Cédric Sansot quittent l'AS Magenta pour signer à Tiga Sport. D'après nos informations, Ils se seraient engagés pour cette équipe de deuxième partie de tableau samedi dernier. Dans le milieu du ballon rond calédonien, on savait que les trois joueurs, indispensables en sélection, voulaient quitter Magenta. Wetr était sur le coup pour récupérer le trio, mais aussi Patho, qui espérait convaincre les deux maréens, le Mont-Dore et l'AS Lössi. L'ASM, de son côté, a tenté de retenir ses cadres, en vain. "On dit toujours que Magenta est un club de riche, mais en l'occurence, c'est Tiga qui a eu les moyens de répondre aux prétentions financières des joueurs, constate Michel Messeaud, président de Magenta.
Joël Wakanumuné (n°4) est l'un des meilleurs joueurs du territoire, titulaire en sélection et en club.
©M.Ch

Leur départ est une énorme surprise. Pourquoi vouloir partir après le doublé Coupe-Championnat, la demi-finale de O'League l'an dernier, et la perspective de la rejouer en 2017 ? Tiga n'aura pas de compétition majeure à disputer en 2017.  Si le club receveur n'a pas encore officialisé les choses, le départ des trois cadres de Magenta est en tout cas acté. Ils ne figurent pas sur la liste officielle des joueurs retenus pour disputer la Ligue des Champions d'Océanie.
Le capitaine de Magenta, Loïc Wakanumuné (3e en partant de la droite), pose avec le Trophée des Champions 2016.
©M.C

Bowen et Sardo, deux motivations d'un transfert surprise ?

L'aspect financier n'est peut-être la seule motivation. Si Tiga Sport n'a pas l'aura sportive de l'ASM, Hienghène ou Lössi, il a de l'ambition. Pour faire de 2017 une grande année, en adéquation avec les 50 ans du club, son président Pascal Dokunengo a décidé de voir grand. Il s'est d'abord adjoint les services d'Edmond Bowen comme directeur sportif. L'ancien patron de Magenta et de la Fédération calédonienne, fait son grand retour sur la scène footballistique locale après ses démêlés judiciaires. Passionné de football, on le devine revanchard. Il est le grand artisan de ce recrutement spectaculaire. Thierry Sardo, lui, avait choisi dans un premier temps de prendre du recul par rapport à Tiga, mais averti du projet en cours, il a logiquement changé d'avis. Le sélectionneur des séniors de la Nouvelle-Calédonie va retrouver des joueurs qu'il connaît très bien, et il donne des garanties sur le plan technique aux nouveaux venus. Enfin, il semblerait qu'outre les transferts des Wakanumuné et de Sansot, d'autres arrivées sont attendues.
Cédric Sansot (debout, 3e en partant de la gauche) présente un profil atypique. Grand et mobile, il pèse offensivement et défensivement.
©OFC

Bonne ou mauvaise nouvelle pour le football cagou ?

C'est en tout cas une très belle affaire pour Tiga. Magenta perd gros, mais le club a de la ressource. Au milieu de terrain, il dispose déjà de l'un des meilleurs espoirs du pays Jo Athalé (Wetr), d'une autre pépite en la personne de Didier Simane (Gaitcha). et des recrues en provenance de Lössi, Yorick Hnautra et Joerisse Cexöme. Sans oublier le retour de Marius Bako. L'ASM perd en expérience ... et gagne en potentiel dans ce mercato. 
En terme de niveau de jeu, en Super Ligue, ces mouvements peuvent aussi avoir une influence positive. C'est le sentiment de Michel Messeaud, beau joueur, qui voit d'un bon oeil le renforcement de certains clubs essayant de rivaliser avec les cadors traditionnels du championnat.