Fortes pluies : la Calédonie revient à une vigilance jaune, huit personnes secourues

météo
Mosaïque dégâts vigilance rouge et orange
La gendarmerie est intervenue pour secourir une famille surprise par les eaux à Touho et a également diffusé des photos du col des roussettes ou du Grand Sud. ©Gendarmerie nationale et Météo France NC
Le plan Orsec «événement météorologique dangereux» a été levé, de même que la vigilance rouge et orange sur une partie de la Nouvelle-Calédonie. Les averses orageuses pourraient revenir en fin de journée. Plusieurs personnes se sont faites surprendre par la montée des eaux. 
La sécurité civile a levé la plupart des dispositifs déclenchés samedi face aux pluies orageuses:
• le plan Orsec événement météo dangereux ;
la vigilance rouge sur Thio et Yaté ;
• ainsi que la vigilance orange sur une quinzaine d’autres communes.
 

Arrêt progressif des pluies

Ce dimanche matin, depuis 6 heures, il ne reste qu’une vigilance jaune sur l’ensemble du pays. Quasi retour à la normale donc, car «malgré les très forts cumuls de pluie relevés et la forte activité orageuse», les précipitations se sont progressivement arrêtées sur la Grande terre.
 

Pas terminé

Mais prudence ! Le risque devrait se renforcer à nouveau cet après-midi et la nuit prochaine. Des pluies modérées à fortes, parfois orageuses, sont à nouveau prévues, sur la côte Est et la chaîne, pouvant déborder localement sur la côte Ouest. 
 

Inondations

Au chapitre des dégâts, on retiendra que ces fortes pluies des dernières vingt-quatre heures ont entraîné des inondations et des débords de creek. Il faut dire que des cumuls de l'ordre de 480 mm ont été enregistrés à Goro, plus de 300 mm à Yaté et Thio, entre 150 et 200 mm sur Houaïlou, entre 100 et 150 mm sur Dumbéa près de la chaîne et sur Canala.
 

Bloquées par la montée des eaux

En revanche, pas d’incident majeur relevé par la direction de la sécurité civile et de la gestion des risques. Mais des gens surpris par la montée des eaux. La sécurité signale que huit personnes ont été en particulier secourues.
 

Aux Marmites et à Pombei

Quatre d'entre elles ont été récupérées par l'hélico de la sécurité civile samedi, en début de soirée, alors qu'elles s'étaient rendues aux Marmites, sur la branche Nord de la Dumbéa. Le radier Daver qui mène au Yala Ranch restait d'ailleurs fermé dimanche matin, de même que l'accès au parc de la Haute-Dumbéa. Quatre autres personnes ont été pris en charge samedi midi par les gendarmes à hauteur de Touho : deux adultes et deux enfants partis aux chûtes de Pombei, sur la Koné-Tiwaka.
Illustration : photos de la gendarmerie nationale et carte de vigilance Météo France NC
Les Outre-mer en continu
Accéder au live