Forum des îles du Pacifique: l’environnement au cœur du sommet de Nauru 

monde
Dirigeants du 49e sommet du Forum de sîles du Pacifique, septembre 2018.
La photo de famille de ce quarante-neuvième sommet, tenu sur la petite île de Nauru. ©Forum des îles du Pacifique
Le quarante-neuvième Forum des îles du Pacifique s’est achevé jeudi à Nauru. Si le référendum en Nouvelle-Calédonie a été évoqué, les principales préoccupations exprimées par les leaders océaniens tournaient autour de la lutte contre le réchauffement climatique.
Les petites îles du Pacifique, aux ressources limitées, s’avèrent les premières menacées par le dérèglement climatique dont les effets sont déjà visibles. Elles expriment d’importants besoins en matière d’aide internationale. Sur ce point, deux initiatives sont apparues au cours du quarante-neuvième sommet tenu par le Forum des îles du Pacifique, cette semaine à Nauru. La création d’un nouveau fonds de financement pour les projets dans la région a été annoncé par le représentant de l’Union européenne pour le Pacifique. 
 

Tournés vers d'autres sommets

Autre annonce, l’organisation en septembre 2019, à New-York, d’un sommet sur le climat. Cette initiative du secrétaire général des Nations unies a été présentée par les représentants de l’Onu. Ce serait le sommet de toutes les espérances, pour les leaders océaniens, après le retrait des Etat-Unis de l’Accord de Paris sur le climat. 
 
Dirigeants du 49e sommet du Forum des îles du Pacifique, septembre 2018.
Les participants à ce sommet de Nauru ont laissé leur empreinte. ©Forum des îles du Pacifique
 

Accord de Paris

Une décision radicale prise il y a près d’un an par Donald Trump, et très controversée dans son propre pays. Un retour des Etats-Unis au sein de l’Accord de Paris est-il possible? Le même Donald Trump ne l’a pas exclu. En début d’année, il avait évoqué une renégociation comme condition préalable. C’est ce qu’a laissé entendre à Nauru son secrétaire d’Etat à l’Intérieur. Reste qu’une telle renégociation n’est pas prévue par les statuts de l’Accord de Paris. 
 

Prochain France-Océanie

Les leaders du Pacifique attendent aussi beaucoup du sommet France-Océanie annoncé par le président Macron pour l’an prochain, à Papeete, mais aussi du sommet des îles du monde que le chef de l’Etat veut organiser à Paris en 2020.
 
Dirigeants du 49e sommet du Forum des îles du Pacifique, septembre 2018.
©Forum des îles du Pacifique
 

Revoir la charte des Jeux

Les dix-huit membres du Forum ont signé une déclaration commune relative à la lutte contre les trafics, la pêche illégale ou encore en faveur d’une bonne gouvernance. Le communiqué final évoque également la décision de revoir la charte des Jeux du Pacifique ainsi que les prérogatives d’un pays organisateur vis-à-vis du Conseil des Jeux.
  

Référendum

Il a bien sûr été question du référendum qui se prépare en Calédonie. «L’ensemble des dirigeants a salué les bonnes conditions dans lesquelles se préparait la consultation du 4 novembre prochain», écrit le président du gouvernement, Philippe Germain, dans un communiqué, «et a confirmé la volonté du Forum de prendre part à la mission d'observation que conduiront les Nations Unies.» Rappelons enfin que le statut de membre associé pour Wallis et Futuna a été officiellement acté.