Les frais bancaires toujours trop élevés

banque
Banques. Tarifs bancaires
©NC1ere
En pleine période de renégociation des frais bancaires entre le Haut Commissaire et les banques calédoniennes, l'UFC - Que choisir et Calédonie Ensemble remontent au créneau. Baisse insuffisante des tarifs, apparitions de nouveaux frais: les usagers ne semblent pas près d'y trouver leur compte.
En 2013, les banques avaient 5 ans pour abaisser de 50% le niveau des frais, payés par leurs clients. Histoire de se rapprocher des tarifs appliqués en métropole. Aujourd’hui, le constat, selon UFC Que choisir, est consternant, avec des baisses insuffisantes et l’apparition de nouveaux frais.
 

La quinzaine de frais encadrés ont peu baissé en 3 ans :

- Les frais de tenue de compte : ils ont baissé en moyenne de 1100 francs mais restent 60% plus élevés qu’en métropole.
- L’abonnement internet a été divisé par deux. Mais l’écart est de 1500% avec la France
- La mise en place d’une autorisation de prélèvement. Le coût est 36 fois plus élevé qu’en Métropole.
 
Il n’y a guère que les cartes de crédit qui reviennent moins chères aux calédoniens. 
Malgré la crise économique, le bénéfice des banques calédoniennes ne varie guère d’une année l’autre. En 2015, il se montait à près de 9 milliards après impôt.
 

Le reportage de Bernard Lassauce et Michel Bouilliez

©nouvellecaledonie
 
Retrouvez les communiqués de l’UFC Que choisir

communiqué UFC Tarifs bancaires 16.12.16

et de Calédonie Ensemble sur le sujet.


Retrouvez le bilan bancaire des banques calédoniennes de l’IEOM (pages 64 à 66) ici  et le rapport de l’IEOM sur l’Observatoire des tarifs bancaires aux particuliers dans les COM du Pacifique. 

Rapport IEOM Collectivités Pacifique. tarifs bancaires