nouvelle calédonie
info locale

Les futsaleurs tongiens avaient bien la rougeole

santé
Futsal rougeole
©OFC
Coincés en Calédonie depuis une dizaine de jours en raison d'une suspicion de rougeole, des futsaleurs de Fidji et de Polynésie Française venus pour la Coupe d'Océanie devraient pouvoir regagner bientôt leur île. Pour les joueurs de Tonga, c'est confirmé : ils avaient contracté le virus.
La Coupe des nations d’Océanie de futsal devrait enfin en finir avec les prolongations pour raisons sanitaires. Alors que des risques de cas de rougeole planaient sur la compétition, qui s’est déroulée du 28 octobre au 2 novembre à l’Arène du Sud de Païta, l’isolement de certains des joueurs de la Polynésie Française et de Fidji est levé. Ils devraient quitter le Caillou dans les jours prochains. 
Mais les analyses des six futsaleurs tongiens l’ont confirmé : ils avaient bien contracté la rougeole, avant leur arrivée sur le territoire. Ces six patients revenaient de Nouvelle-Zélande où une épidémie de rougeole a sévi ces derniers mois, et où une personne de leur équipe avait attrapé cette maladie très contagieuse. « Dès leur arrivée (à Nouméa), on les a examinés et isolés. On a vérifié leur couverture vaccinale et une semaine après, certains sont tombés malades », précise Anne Pfannstiel, médecin épidémiologiste à la Direction des affaires sanitaires et sociales (Dass-NC). 
 

Pas de risque d’épidémie 

Les Tongiens ont finalement quitté la Nouvelle-Calédonie ce mercredi, après quatorze jours d'isolement. Aucun autre joueur n'a contracté la maladie. Pour le Dr Pfannstiel, il n'y a pas de risque d'épidémie sur le territoire. « Ces joueurs n’ont pas eu de contact direct avec la population. Pour contaminer quelqu’un, il faut vraiment un contact proche, à moins d’un mètre, pendant une certaine durée. Même les gens qui ont été voir des matchs dans les estrades ou qui les ont croisés à l’hôtel ne risquent pas d’attraper la rougeole », estime le médecin, qui conseille toutefois aux Calédoniens de vérifier que l’ensemble de leurs vaccinations sont à jour.
En cas de contraction de la maladie, le patient est contagieux cinq jours avant l'apparition des symptômes (forte fièvre, nez qui coule, toux…) et cinq jours après. La période d'incubation est de 14 jours au total. Généralement bénigne, la maladie peut entraîner dans certains cas de graves complications. En Nouvelle-Calédonie, le vaccin de la rougeole (Ror pour rougeole, oreillons, rubéole) est obligatoire depuis 1987.
Publicité