nouvelle calédonie
info locale

La gastronomie au service des associations

événement
Epicure
©Nicolas Fasquel
Les disciples d'Escoffier ont réalisé ce dimanche soir le 5e dîner d'Epicure étoilé, au lycée St Jean XXIII de Païta. Un repas dont les profits seront reversés à deux associations.
C'est le coup de feu dans les cuisines du lycée St Jean 23. Le bien-nommé Gaël Choux, chef cuisiner d'un restaurant de Nouméa, découpe méthodiquement ses petits légumes qui viendront parfaire l'amuse bouche, signature de Pierre Gagnaire à la sauce Calédonienne. Cocotte d'huître de la Dumbéa, foie gras de canard poché et artichauts, lanceront le bal du menu à sept plats du cinquième dîner d'Epicure.
« Ce sont des plats vraiment techniques, note le chef cuisinier. Pour nous, ce qui est bien c’est que nous allons partager avec plusieurs personnes cet art culinaire sur des plats qu’on n’a pas vraiment l’habitude de faire. Ça nous permet d’échanger, de nous retrouver et ne pas rester chacun dans nos restaurants. Ce qui est bien aussi, c’est qu’il y a de nouvelles têtes. On partage ce savoir souvent appris en France à travers ces écoles et ce cursus qu’est l’hôtellerie-restauration. » 
Epicure
©Nicolas Fasquel

Au profit de l’association Handisport

De son côté Benoît Gelle, également chef sur le territoire, s'atèle à la réalisation des fraises de Monté Carlo d'Auguste Escoffier. Meringue, chantilly, gelée de curaçao et fruits rouges sont assemblés au cœur d'une douceur croustillante qui éveille les papilles. « Le côté associatif, c’est un moteur, avec le plaisir aussi de se retrouver », confie-t-il. 
Chefs cuisiniers mais aussi serveurs, maîtres d'hôtels et étudiants... Tous ont répondu cette année à l'appel de l'association des disciples d'Escoffier de Nouvelle-Calédonie. Une passion commune mise au profit cette année de l'association Handisport et des Jeunes Talents d’Escoffier.

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Nicolas Fasquel
©nouvellecaledonie

 
Publicité