Gendarmerie, Belep, Air Calédonie et Union calédonienne : l’actu à la 1 du jeudi 21 mai 2020

l'actu du matin
Actu 1 21 mai 2020
©Nc1ère
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie avec des contrôles de gendarmerie à la veille du long week-end, les suites concernant les violences à Belep, la compagnie Air Calédonie qui maintient son plan de sauvegarde et l’Union calédonienne qui souhaite le report du référendum.

Début d'un long week-end

Ce jeudi de l'Ascension débute un week-end de quatre jours pour de nombreux Calédoniens. Les banques, écoles, poste et services administratifs en tous genres resteront portes closes aujourd'hui et ce judqu'à lundi. En revanche pour les commerçants, c'est l'occasion de rattraper le temps perdu, la majeure partie d'entre eux restent ouverts, ainsi que les grandes surfaces.

Du côté des transports, les lignes du service Tanéo fonctionneront ce jour aux horaires du dimanche.
 

Des contrôles routiers à l’entrée Nord de Païta

En cette veille de long week-end, la gendarmerie a déployé un important dispositif de contrôle routier ce mercredi soir, du côté de Païta. Opération organisée à la suite des nombreux accidents mortels survenus sur nos routes ces derniers jours. Le bilan est dramatique : huit morts en huit jours, dont trois sur la commune de Païta. Objectif de la gendarmerie : témoigner de la présence des forces de l’ordre sur les routes et rappeler que la sécurité routière reste une priorité sur le Caillou. Près de 800 véhicules ont été contrôlés. Défaut d’assurance ou de permis de conduire, non port de la ceinture de sécurité et conduite en état d’ivresse… de nombreuses infractions ont été relevées. Prudence sur les routes en ce week-end de l’Ascension.
Plus d’informations à venir dans nos éditions.
 

Une information judiciaire ouverte à Belep

Le parquet a ouvert une information judiciaire des chefs d’homicide volontaire et de violences volontaires aggravées, après les affrontements qui ont fait un mort et plusieurs blessés par armes à feu, ce lundi sur l'île. Trois personnes mises en causes ont été déférées ce mercredi soir. 
Leur placement en détention provisoire a été requis. La décision du juge des libertés et de la détention est attendue. Mercredi matin, deux nouvelles maisons ont été incendiées sur l’île. Une réunion de crise s’est tenue avec les coutumiers, le maire et les gendarmes pour trouver des solutions. 

Air Calédonie maintient son plan de sauvegarde

La hausse de 350 francs par vol, appliquée sur le billet d'avion, est maintenue. Décision actée ce mercredi soir, lors du conseil d’administration de la compagnie. Les vols pour Lifou et Maré restent suspendus jusqu'à dimanche. Notez toutefois qu’Air Loyauté et le Betico continueront de desservir Maré et Lifou. Ce plan de sauvegarde d’Air Calédonie comprend trois volets, dont une réduction de 20% de la masse salariale.La compagnie est d'ailleurs soutenue par l'UT-CFE-CGC. Le syndicat demande à l'ensemble des partenaires de sauver la compagnie domestique et attend l'application du plan de sauvegarde élaboré pour faire face à la crise du Covid-19. À savoir : des actions en interne, afin de réduire les charges, une implication des actionnaires, du gouvernement ainsi que des trois provinces. Autre requête : la reconduction du chômage partiel, au-delà du 31 mai.
 

L’Union calédonienne souhaite le report du référendum

Réunis en commission exécutive, les dirigeants de l’Union calédonienne ont confirmé ce mercredi leur demande de renvoi du haut-commissaire. Ils souhaitent également le report du référendum au 25 octobre. 


Plusieurs centaines de Calédoniens attendent toujours d’être rapatriés

1 675 résidents calédoniens ont été rapatriés depuis le 3 avril dernier. Du 21 mars au 14 avril, 2 283 se sont manifestés pour rentrer en Nouvelle-Calédonie. Et 1 383 autres candidats depuis. De nouveaux critères de rapatriement sont mis en place.  

Le CESE favorable à la modification du Code de l’environnement aux Loyauté

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) émet plusieurs recommandations dans un avis rendu ce mercredi. Les navires de plaisances devront signaler obligatoirement leur arrivée dans les Iles et signaler toute activité qui pourrait impacter les ressources naturelles. Ils se verront aussi imposer des zones de mouillage spécifiques. Le CESE préconise également de cartographier et définir les accès aux lieux à connotation culturelle. Une participation forfaitaire via internet pourrait être demandée aux touristes qui doivent s’y rendre. Les sommes récoltées pourraient servir à la gestion des servitudes écologiques et coutumières.
Des mesures qui font écho aux évènements qui se sont produits l’an dernier au large de Beautemps-Beaupré, lors du déplacement d’un super yacht à Ouvéa.
 

Les papillons piqueurs font des ravages à Houaïlou

Sur la côte Est, certains agriculteurs font le triste constat des dégâts engendrés sur leur production par le papillon piqueur. Dans son verger de 435 arbres fruitiers, Joé-Louis Voisin, agriculteur de la vallée de Houaïlou, n’a pu sauver qu’un quart de sa production, en les protégeant avec des filets.

Le reportage de Marguerite Poigoune à retrouver dans vos éditions ce jeudi.
 

Le comité régional d’escrime dans la tourmente

Depuis fin 2018, le comité régional d’escrime n’a plus de maître d’armes. Les quatre clubs d’escrime du territoire se sont donc mis en sommeil, puisqu’ils sont dans l’obligation légale d’avoir un maître d’armes, ou un éducateur spécialisé en escrime. Au vu de la situation actuelle, la décision a été prise de dissoudre le comité régional. 
Plus d’informations à venir.
 

CTOS : le recours de Paul Poaniewa

Quatre jours après l’élection de Christophe Dabin à la présidence du Comité territorial, olympique et sportif de Nouvelle-Calédonie, son adversaire confirme son intention de déposer un recours. Il évoque « des irrégularités et un scrutin sous influence ». Une élection selon la liste Poaniewa non conforme « ni aux statuts et règlements qui nous régissent, ni aux valeurs de l’olympisme en général et du CTOS ».
Les Outre-mer en continu
Accéder au live