Générations NC en campagne pour le non au référendum

référendum nc 2020
Générations NC
©Gaël Detcheverry
Générations NC organisait ce samedi son 4ème conseil politique à l'hippodrome de Boulouparis. L'occasion pour le jeune parti de revenir sur les résultats des municipales et d'évoquer la campagne référendaire. 
Pour Générations NC, c’est l’heure du bilan. Le jeune parti politique fête sa première année d’existence. Il compte désormais 39 conseillers élus dans 11 communes de Nouvelle Calédonie. 
 

Un bilan des municipales positif

Ce qui retient l’attention des représentants des comités locaux, c’est évidemment la victoire de leur président, Nicolas Metzdorf au second tour des municipales à La Foa. Il s’est imposé avec 46,85% des suffrages exprimés devant la candidate de Calédonie ensemble, Marielle Keletaona-Cheval. 
Réuni à Boulouparis, ce 4ème conseil politique a permis de revenir sur le scrutin et de faire une analyse globale des résultats. 
« Ceux qui ont affirmé une ligne claire de positionnement sur le référendum sortent gagnants de ces élections. Du côté des loyalistes, c’est nous et l’Avenir en confiance, et de l’autre, c’est plutôt l’UC qui sort vainqueur de ces élections » explique Nina Julié, porte-parole de Générations NC.
Générations NC
©Gaël Detcheverry
 

L’union des loyalistes pour le référendum

La position de Générations NC pour le deuxième référendum est claire : le parti défend une Nouvelle-Calédonie française. Un message qu’il souhaite transmettre à un maximum de personnes dans les trois provinces.  
«  Il faut qu’on puisse aller toucher le maximum de monde chacun avec nos messages pour brasser large » poursuit Nina Julié.
Aujourd’hui, Générations NC annonce son alliance avec les autres partis loyalistes, les partisans du non à l’indépendance.
« L’enjeu du deuxième référendum, c’est de gagner avec une marge plus importante que le premier, parce que c’est le seul moyen d’entamer des discussions avant le troisième » explique Nicolas Metzdorf, le président du parti. 
Générations NC
©Gaël Detcheverry

La seule condition à cette union pour le parti est de conserver sa liberté et son identité. 
«  A Générations NC, on se sent d’abord Calédoniens avant de se sentir Français, mais ça ne nous empêche pas de défendre la présence française en Nouvelle-Calédonie parce qu’elle est bonne pour notre pays » souligne Nicolas Metzdorf. 
Ce dimanche, tous les partis loyalistes à l’exception de Calédonie ensemble seront réunis au Parc Brunelet pour un déjeuner républicain. La campagne référendaire se poursuit. Générations NC y participe activement. 
Le reportage de Natacha Lassauce-Cognard et Gaël Detcheverry  
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live