Gérer la crise Covid au sein de l'entreprise : vers un guide pratique du gouvernement

coronavirus
Activité pendant le reconfinement dans une société d'ambulance, septembre 2021. Masque
Activité pendant le reconfinement à Nouméa, dans une société d'ambulance, septembre 2021. ©NC la 1ere
Si un collègue s’avère Covid +, sur quels critères faut-il craindre d'être cas-contact et comment doit réagir notre employeur ? Pour encadrer une situation susceptible de concerner des milliers de Calédoniens, le gouvernement travaille à un guide officiel en la matière.

Comment réagir après la détection d’un cas Covid + dans une entreprise ? Quid des collègues en contact, de l’isolement des salariés asymptomatiques, de leur indemnisation, du télétravail ? Tout un protocole à créer pour répondre à des questions pratiques de fonctionnement interne, susceptibles de concerner des milliers de Calédoniens. 

Mode d'emploi

"Un gros travail de fond est en cours, avec les partenaires sociaux, pour mettre en place un guide officiel du gouvernement qui expliquera aux entreprises les modalités à suivre en la matière", confirmait Thierry Santa ce lundi 20 septembre. Le membre du gouvernement en charge du travail et de l’emploi était l’Invité de la matinale radio (à écouter en entier ici).

L'idée ? "Un référent sera nommé au sein de l’entreprise (un agent de l’entreprise voire le chef de l’entreprise lui-même quand il s’agit de petites unités), qui sera le contact avec la direction des Affaires sanitaires et sociales, et qui sera chargé de définir le caractère contact, ou pas, d’une personne."

Il ne s’agit pas simplement de croiser un cas positif dans le couloir pour être considéré comme un cas-contact. Il y a un protocole, des critères, à respecter. 

Thierry Santa, membre du gouvernement

 

Peut-être présenté en collégialité mercredi

Et après ? "En fonction, des modalités d’isolement potentiel pourraient être mises en œuvre, avec une indemnisation qui l’accompagne. C’est tout le travail que nous faisons." Une réflexion encore à décliner au conditionnel. Mais une version finalisée de ce guide pourrait être présentée mercredi 22 septembre, en séance collégiale du gouvernement, "de manière à ce qu’il puisse être annoncé officiellement ensuite". Il aurait alors valeur de réglementation.

Coût des mesures

Reste le nerf de la guerre ! "Toutes les mesures que nous mettons en place ont un coût. Que ce soit cette indemnisation des personnes isolées, le chômage partiel qu’on a prolongé, la possibilité de reporter nos charges sociales (qui est aussi un point qu’on étudie et que j’espère faire valider par le gouvernement mercredi prochain), on parle également de report de charge fiscale… ", a énuméré Thierry Santa. 

"Et ce coût commence à atteindre des sommes assez importantes", a poursuivi l’élu. "Ce qui est évident aujourd’hui pour le gouvernement collégial, c’est qu’il ne pourra pas être supporté uniquement par les Calédoniens et la Calédonie. On aura besoin d’un soutien extérieur. Il y a un travail déjà en cours par la présidence du gouvernement auprès de l’Etat pour envisager ce soutien."