publicité

Glyphosate : quelle est la situation en Nouvelle-Calédonie ?

Plus de 7000 litres de glyphosate sont utilisés en Nouvelle-Calédonie. Cette molécule herbicide, classée comme "probablement cancérogène" par l’Organisation mondiale de la santé, fait polémique en Europe. Qu'en est-il sur le Caillou ?

  • Cédrick Wakahugneme avec Nadine Goapana
  • Publié le , mis à jour le
Le glyphosate est la molécule la plus utilisée dans les herbicides. Découverte en 1950, cette molécule est devenue célèbre pour être le principe actif du roundup. Depuis que le brevet de Monsanto est tombé dans le domaine public dans les années 2000, des dizaines de sociétés fabriquent et vendent des herbicides constitués à base de glyphosate.

Il y a une semaine, la Commission Européenne a reporté le vote pour ou contre le renouvellement de cette molécule.
L'agence des Nations unies : le CIRC Centre international de recherche sur le cancer, a classé le glyphosate comme "cancérogène".

En Nouvelle-Calédonie ?


Le glyphosate. Un herbicide, utilisé le plus souvent dans le désherbage, l’agriculture, les bords de route par les municipalités et notamment par "monsieur tout le monde".


Reportage Gwen Quéméner et Claude Lindor

REGLEMENTATION


Jean-Christophe Niautou développe depuis des années : l’agriculture responsable. L’enfant de Focola à Farino, récolte salades, tomates et concombres. Des produits totalement frais qu’il écoule également sur Nouméa.
Autour de ses parcelles, il a recourt de manière épisodique au glyphosate pour son efficacité de traitement sur les mauvaises herbes.

Le glyphosate, un neurotoxique, perturbateur endocrinien, classée en 2015 comme produit cancérogène par l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé. L’association environnementale EPLP avait, à cette époque, tiré la sonnette d’alarme.

En Calédonie, l’importation de glyphosate est fluctuante même si les doses restent importantes :
  • 45000 litres en 2012,
  • 25000 en 2014 et
  • 7500 en 2015.
Ces chiffres ne concernent que l’agriculture, la consommation des particuliers n’est pas prise en compte.
Alors qu'adviendra t-il si la Commission Européenne interdisait cette molécule? La Calédonie serait-elle concernée directement par cette interdiction ?
Gérard Fallon est le Directeur de la DAVAR.

Spécialiste de la veille phytosanitaire et pour l’application de mesures de luttes, le Syndicat REPAIR, le réseau professionnel pour une agriculture innovante et responsable, avance plusieurs alternatives pour remplacer le glyphosate.
Julie Deffieux en est la directrice.

Pour une interdiction « progressive »

Aujourd’hui, DAVAR comme Association Environnementale sont unanimes. L’interdiction de vente de l’herbicide doit se faire de manière progressive. En parallèle, les consommateurs et agriculteurs doivent être tenus informés.
Martine Cornaille

Gérard Fullon - directeur de la DAVAR

La refonte de la législation calédonienne permet aujourd’hui au territoire de créer un espace consultatif, constitué d’élus, de professionnels, de scientifiques et d’associations environnementales.
Depuis août, la nouvelle entité a pu statuer sur plusieurs dossiers. Il n’est pas exclu que le glyphosate fasse partie des prochaines discussions.

Le reportage de Gwen Quéméner et Claude Lindor 
REGLEMENTATION PESTICIDES GLYPHOSATE

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play