nouvelle calédonie
info locale

Le gouvernement veut promouvoir le thon calédonien

pêche
Pêche
©Direction des Affaires Maritimes
Le gouvernement a présenté ce mercredi ses projets de développement de la filière pêche en haute mer, notamment du thon calédonien. Voilà 25 ans que la filière pêche existe sur le territoire, il est temps de la mettre en avant en exportant. Une nouvelle marque  a été déposée « Cap Lapérouse ».
« Goûtez à l’incomparable », c’est le slogan de Cap Lapérouse.
Le thon blanc calédonien, appelé aussi germon ou thunnus alalunga, fait l’objet d’une gestion durable au bénéfice de l’export.
Cap Lapérouse devra séduire le marché européen, plus que la région Pacifique où la concurrence est déjà rude.
Avec 2 500 tonnes de thon blanc à l’année pour 16 bateaux long liners rien que pour le marché local, il faut maintenant s’ouvrir au commerce extérieur. On exporte pour l’heure 300 à 500 tonnes par an vers le Japon, et seulement 30 à 50 tonnes sur l’Europe. L’objectif est d’atteindre sur le marché européen 200 tonnes de plus.
Nicolas Metzdorff, membre du gouvernement en charge de la Pêche.


Des techniques de pêche responsables

Comment justement se démarquer de cette rude concurrence ? Notamment par nos techniques de pêche à la palangre, considérées comme responsables et sélectives, et la méthode IkeJime prisée des Japonais.

Autre objectif : obtenir le label « pêche durable » sur le marché européen. Cette nouvelle perspective permettra 250 emplois directs et 600 emplois indirects. 

Découvrez le film de promotion de Cap Lapérouse

 

Publicité