publicité

Les grands électeurs ont (ré)élu Pierre Frogier et Gérard Poadja au premier tour

Les sénateurs de la Nouvelle-Calédonie faisaient partie des élus concernés ce dimanche par le renouvellement partiel de la chambre haute. Les candidats de la plate-forme loyaliste sortent largement victorieux, dès le premier tour.

Une foule de grands électeurs se pressait ce matin devant le haussariat. © NC 1ère / Laura Schintu
© NC 1ère / Laura Schintu Une foule de grands électeurs se pressait ce matin devant le haussariat.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
Gérard Poadja, membre de Calédonie Ensemble et candidat à la succession d'Hilarion Vendegou, a obtenu la voix de 258 grands électeurs. Pierre Frogier, président du Rassemblement et candidat à sa succession, en a eues 255.

Les candidats de la plate-forme, encadrés par leur suppléante respective Léontine Ponga et Nina Julié. © NC1ère
© NC1ère Les candidats de la plate-forme, encadrés par leur suppléante respective Léontine Ponga et Nina Julié.

Binôme de la plate-forme

Le binôme proposé par la plate-forme loyaliste à cette élection sénatoriale l'a donc emporté. Les deux noms de la liste Pour une Nouvelle-Calédonie dans la France et dans la paix ont largement atteint la majorité absolue des suffrages exprimés. 

Les 120 bulletins des candidats Uni 

Les candidats de la liste Union nationale pour l’indépendance, Emile Nechero et Jean Creugnet, ont chacun rassemblé 120 bulletins. Un résultat qui interpelle. La jauge indépendantiste était arithmétiquement de presque 200 grands électeurs. Mais la consigne de l'Union calédonienne étant de ne pas participer aux scrutins nationaux, les deux candidats se félicitent d'avoir été soutenus au-delà des grands électeurs Uni.

Obligatoire

Isabelle Lafleur, qui se présentait au nom des Républicains calédoniens, a eu 95 voix. Quant à Manuel Millar, il a été choisi par neuf votants.
Le vote a eu lieu entre 8h30 et 11 heures, à Nouméa à la résidence du haussaire. Tous les grands électeurs calédoniens ne se sont pas exprimés lors de ce qui représente pourtant l’un des rares scrutins obligatoires de la République française. Celles et ceux qui se soustraient à ce devoir citoyen sont passibles d’une amende, de 12 110 francs.

522 votants

Mais sur 552 grands électeurs, 522 se sont prononcés, dont 467 ont vu leur suffrage retenu. Les autres ont choisi de voter blanc (45) ou leur vote a été jugé nul (10).

Résumé de cette élection dans le reportage de Sylvie Hmeun et de Laura Schintu.
RESULTAT ELECTIONS SENATORIALE

Qui pouvait voter?

Qui était concerné par ce scrutin au suffrage universel indirect? Nos deux sénateurs sortants, élus en 2011 au second tour. Nos deux députés. Les membres du Congrès et des assemblées de provinces, ainsi que des délégués des conseils municipaux. Il s’agit d’élus communaux mais aussi, pour les villes de plus de 30 000 habitants que sont en l’occurrence Nouméa et Dumbéa, de délégués supplémentaires désignés parmi les électeurs.
En tout, 170 sénateurs sur 348 sont renouvelés aujourd’hui sur le territoire national.
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play