Grève à Aircal : le programme des vols perturbé en matinée, le mouvement levé en début d'après-midi

transports
Coronavirus Aircal avion vers Vanuatu
Image d'illustration ©Air Calédonie
Un mouvement de grève a débuté ce mardi matin à la compagnie à l’appel de l’UT-CFE-CGC. Plusieurs vols ont dû être annulés dans la matinée avant la levée du mouvement.

Un mouvement de grève lancé par l’UT-CFE-CGC et basé sur la question des relations sociales dans l’entreprise a perturbé le programme des vols d’Air Calédonie en début de journée ce mardi 13 juillet. Un accord a finalement été trouvé ce qui permet la reprise des rotations cet après-midi. 

Des vols annulés 

Tous les vols de la matinée ont été annulés, pénalisant 450 passagers. Des liaisons vers Lifou, Maré, Ouvéa et l'Île des Pins, faute de pouvoir réunir le personnel nécessaire.
L'agence du Pacific Plaza était également fermée ce matin. Selon le porte-parole du syndicat des personnels d'Air Calédonie, plus de 90 salariés à Nouméa et sur les autres sites d’escales ont participé au mouvement.

 

Des négociations fructueuses

Des discussions se sont ensuite ouvertes avec le syndicat. Un syndicat qui dénonce le climat des relations sociales au sein de la compagnie. 
Les précisions de Jérôme Cochard, délégué du personnel cadre et maîtrise, et porte-parole du SPAC (syndicat des personnels d'Air Calédonie), au micro de Laurence Pourtau et Nicolas Fasquel 

Les grévistes demandent la mise à l’écart temporaire du directeur des opérations techniques afin d’assurer un retour au travail en toute sérénité. 

Retour à la normale cet après midi

En début d'après-midi, la compagnie annonçait la levée du mouvement de grève. 
L'ensemble des vols de l'après-midi sera donc opéré comme prévu. 

A l’issue des discussions, Jérôme Cochard, porte-parole du syndicat des personnels d'Air Calédonie, s’est dit satisfait de la mobilisation des grévistes, mais aussi de la qualité d’écoute du PDG : "On a pu se dire les choses, parce que je pense qu’il y avait besoin d’ouvrir une fenêtre de dialogue assez direct et assez franc".
Les deux parties ont convenu de se revoir sur une base hebdomadaire pour parler de restructuration de services.
"Concernant les problèmes de management, on a demandé à ce qu’on retrouve une sérénité au sein des services, c’est à dire écarter [la personne contestée] des relations directes avec les agents. Ça a été pris en compte par la direction générale" rajoute Jérôme Cochard.
Le protocole d’accord doit être rédigé d’ici la fin de semaine.

De son côté, le PDG de la compagnie, Samuel Hnepeune, a rappelé que la direction générale d'Aircal avait toujours été ouverte au dialogue et que les "sujets importants qui attendent la compagnie méritent effectivement que l'on avance sereinement". Il a toutefois estimé que ce mouvement était "regrettable, surtout dans le contexte que l'on connaît".

Samuel Hnepeune répond à Laurence Pourtau et Nicolas Fasquel  


 

L’assemblée de la province des Îles reportée

A noter qu'en raison de ce mouvement, l’assemblée de la province des Îles qui devait se tenir aujourd’hui a été reportée à une date ultérieure.

Le reportage de Laurence Pourtau et Nicolas Fasquel