La grève au port autonome se poursuit

social
La grève sur le port autonome entre dans sa cinquième semaine. Un mouvement porté par le Stop face au Groupe Nouméa port (GNP). Le Syndicat des travailleurs et ouvriers du Pacifique continue de demander à la société d'acconage et de chalandage une prime exceptionnelle pour les intérimaires, ou encore la réintégration de deux employés licenciés.
Une médiation a été demandée à la direction du Travail, pour l'instant sans succès. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live