publicité

Grève des pompiers: la tension monte

La mobilisation des grévistes se poursuit ce jeudi à Nouméa, sous les fenêtres du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Le mouvement pourrait s'étendre aux aéroports d'ici cinq jours.

Les pompiers ont mis en scène les risques qu'ils encourent, mais aussi ceux qui pèseraient sur leur métier en lui-même. © NC la 1ere / Sylvie Hmeun
© NC la 1ere / Sylvie Hmeun Les pompiers ont mis en scène les risques qu'ils encourent, mais aussi ceux qui pèseraient sur leur métier en lui-même.
  • Sylvie Hmeun, avec F.T.
  • Publié le
Ça chauffe, à Nouméa baie de la Moselle, devant le siège du gouvernement. Les trois syndicats de pompiers en grève illimitée depuis mardi ont continué à manifester, ce jeudi, sous les fenêtres de l'exécutif. Ils ont mis en scène la mort de leur métier et les risquent qu'ils peuvent encourir du fait de leur fonction, au moyen d'une croix et d'un cercueil mais aussi en se couchant à terre.
 

Le souvenir d'Elodie

Rappelons qu'en novembre 2013, le caporal Elodie Maperi, pompier de Thio âgée de 22 ans, est décédée dans un accident de la route sur le chemin d'une intervention dans le col de Nassirah. 
 

Confrontation

A noter, dans la matinée, un début de confrontation entre la police et les soldats du feu. Et que les pompiers de l'aéroport de Tontouta ont annoncé le dépôt d'un préavis de grève aujourd’hui, pour un mouvement effectif dans cinq jours. Une centaine de pompiers sont rassemblés à l'appel de l’intersyndicale constituée par Force ouvrière, Solidarité NC et SENSIS, le syndicat de l’encadrement des services d’incendie et de secours. 
 

En attente d'être reçus

Ils ont réclamé hier la médiation de l'Etat, après avoir échoué à rencontrer Philippe Germain. Celui-ci a refusé, en expliquant par voie de communiqué que le gouvernement «n’entend pas revenir sur les discussions pour satisfaire les derniers points de revendication qui ont déjà été écartés du protocole». Il doit tenir une conférence de presse à 13h30.
 

Professionnalisation

Les trois syndicats ont refusé de signer le protocole d’accord proposé par la Nouvelle-Calédonie vendredi dernier, qu’ils jugent incomplet. Leur principale revendication : la professionnalisation des unités opérationnelles de la sécurité civile. 

A retrouver au JT de NC la 1ere
Pas de surveillance de baignade à Nouméa

En raison du mouvement de grève des sapeurs-pompiers, a prévenu la mairie de Nouméa, «le dispositif de surveillance de la baignade sur les plages de la Baie-des-Citrons et du Château Royal ne peut être assuré ce jeudi 25 octobre. La reprise de la surveillance sera communiquée par voie de presse.»

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play