publicité

Les pompiers demandent à l’Etat de nommer un médiateur

Trois des cinq syndicats de pompiers ont entamé une grève ce mardi. Faute de rendez-vous obtenu avec le gouvernement, ils ont écrit au Haut-Commisaire pour lui demander de nommer un médiateur dans ce conflit.

© Malia Noukouan
© Malia Noukouan
  • Par Caroline Moureaux
  • Publié le
Les pompiers sont mobilisés depuis ce mardi à l’appel de l’intersyndicale FO/Solidarité NC/et SENSIS (syndicat de l’encadrement des services d’incendie et de secours).
Après une journée passée devant les locaux de la DSCGR, ils sont installés depuis ce matin baie de la Moselle, devant le siège du gouvernement. Une petite centaine de pompiers en tenue d’intervention avec démonstration de fumigène et mousse carbonique ils tentent d’arracher un rendez vous avec Philippe Germain. 

En vain. Le président du gouvernement refuse cette rencontre et s’en explique dans un communiqué : le gouvernement « n’entend pas revenir sur les discussions pour satisfaire les derniers points de revendication qui ont déjà été écartés du protocole. Recevoir les grévistes sur ce dernier point consisterait à désavouer les syndicats signataires du protocole d’accord qui, eux, ont accepté de mettre fin au conflit. »
Un communiqué à lire ci-dessous
© Malia Noukouan
© Malia Noukouan

Réponse de l’intersyndicale cet après-midi qui parle de « contre-vérités et d’approximations ». 
« AUCUNE négociation n’a eu lieu concernant la professionnalisation des unités de sécurité civile » qui sont composées à 100 % de volontaires affirment les syndicats dans ce communiqué à découvrir ci-dessous. 
© Malia Noukouan
© Malia Noukouan

 Des syndicats qui ont envoyé ce mercredi après-midi un courrier au Haut-Commissaire pour lui demander officiellement de « nommer de toute urgence un médiateur dans le conflit des pompiers ». 
© Malia Noukouan
© Malia Noukouan

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play