nouvelle calédonie
info locale

Des pompiers en grève à partir de ce mardi

pompiers
Pompiers grève
©Nicolas Fasquel
Trois des cinq syndicats de pompiers ont refusé d’entériner le protocole d’accord avec le gouvernement vendredi dernier. Ils entament une grève illimitée à compter de ce 23 octobre. 
Les pompiers de l’intersyndicale FO/Solidarité NC/et le syndicat de l’encadrement des services d’incendie et de secours (SENSIS) lancent une grève générale illimitée dès ce mardi. Les 3 syndicats ont refusé de signer le protocole d’accord proposé par le gouvernement vendredi dernier. Un document qu’ils jugent incomplet. D’où cette grande mobilisation. 
Leur principale revendication : la professionnalisation des unités opérationnelles de la Direction de la Sécurité Civile et de la Gestion des Risques. Leurs permanences sont actuellement assurées par des pompiers volontaires.

Le capitaine Gwenval Cambon, membre de l’intersyndicale FO/Solidarité NC/SENSIS, s’explique au micro de Clarisse Watué.  
Pompiers grève
©Nicolas Fasquel
 

Un protocole signé par deux syndicats

Vendredi dernier, deux des cinq syndicats, l’UT-CFE-CGC et le Soenc-FP avaient signé le protocole d’accord élaboré par le gouvernement suite à l'accord passé le 27 septembre dernier. Il prévoit : 
  • la création d’un statut des sapeurs-pompiers de la NC identique au statut communal qui sera transmis au Congrès en vue d’une adoption en janvier 2019.
  • l’organisation de concours de cat B et C de la filière incendie NC au 1er semestre 2019.
  • la mise en place au 1er trimestre 2019 d’un groupe de travail qui va établir des propositions en vue d’une refonte du statut de la filière incendie
  • le gel des formations des agents de la DSCGR ne relevant pas des fonctions publiques de Nouvelle-Calédonie.
Un protocole à lire ci-dessous :

Les trois autres organisations syndicales ont refusé de valider cet accord, « exigeant par ailleurs » explique le gouvernement dans un communiqué « l’ouverture de travaux sur le remplacement des pompiers volontaires en pompiers professionnels. Le gouvernement s’est opposé à une remise en cause du statut des pompiers volontaires ». 
Pompiers en colère
Mobilisation des pompiers en septembre. ©Coralie Cochin / La 1ère
 

Un « mouvement de grève inutile » pour l’UT CFE-CGC

 De son côté, l’UT CFE-CGC, signataire du protocole d’accord, prend acte de la décision des trois syndicats grévistes qui exigent une étude sur la professionnalisation des unités d’intervention de la DSCGR. « Pour ce qui concerne notre organisation syndicale » écrit l’UT CFE-CGC dans un communiqué, « nous considérons, à ce stade, qu’il s’agit d’une demande qui pourra être traitée ultérieurement compte tenu de l’importance des travaux à venir sur lesquels nous resterons vigilants jusqu’à l’adoption complète des textes au congrès. Par conséquent, nous estimons à ce jour que maintenir le mouvement de grève est inutile au regard de l’importance des points sur lesquels nous avons déjà obtenu gain de cause. »
Publicité