Handball : deux calédoniennes veulent titiller le haut niveau

sportncla1ère
handballeuse
Eléonore Wathoïma et Cassidy Chambonnier vont rejoindre le pôle Espoir d'Orléans. ©Malia Noukouan/NC1ère
Cassidy Chambonnier et Eléonore Wathoïma vont rejoindre ce mercredi le Pôle Espoir d’Orléans pour ensuite participer aux Interpôles de Bourg-de-Péage. Ce sera du 3 au 7 février prochain. Des compétitions durant lesquelles les recruteurs métropolitains repèrent les meilleures joueuses.
Cassidy Chambonnier fait partie des 20 meilleures joueuses française détectée l’an dernier lors d’un stage national. Elle devrait si tout se passe bien intégrer le pôle d’excellence d’Orléans puis l’équipe de France jeunes. Elle bénéficie pour cela d’un suivi très individualisé. Son rêve est de percer en Métropole. « Le handball c’est ma passion, j'y joue depuis que je suis toute petite. Si j’arrive à jouer à leur niveau c’est encore mieux » mais quitter ses proches est un choix difficile poursuit la jeune fille « j’appréhende un peu, ça va être difficile car ma famille compte beaucoup pour moi, je tiens beaucoup à eux… ». De père en fils, cette famille de handballeurs est très impliquée dans le handball en Nouvelle-Calédonie.
hand
©Malia Noukouan/NC1ère

« Mon objectif est d’intégrer un centre de formation »

Eléonore Wathoïma a été recrutée par l’AS Dumbéa il y a deux ans. Après l’obtention de son bac, elle pourrait, si ses efforts sont confirmés, rejoindre un centre de formation métropolitain l’an prochain. Mais avant cela, elle va durant trois semaines forger son expérience « durant ce stage je voudrais améliorer mes tirs, ma défense et mon engagement dans les buts. Mon objectif est d’intégrer un centre de formation ».
hand
©Malia Noukouan/NC1ère

« Elles vont devoir faire leurs preuves »

Si les deux joueuses veulent atteindre leurs objectifs, « il va falloir qu’elles fassent leurs preuves à Lyon lors des Inter-pôles », souligne Olivia Vaïtanaki, entraîneur et ancienne joueuse professionnelle « lors de la compétition en février prochain, les meilleures joueuses de France surtout des années 2000 à 2002 seront là. Il y aura essentiellement des joueuses qui évoluent en équipe de France », prévient la responsable du pôle espoir de handball féminin de Nouvelle-Calédonie. Durant ce stage, Eléonore Wathoïma et Cassidy Chambonnier auront de grandes chances de jouer contre Suzanne Wajoka et Klervi Revelen, deux handballeuses calédoniennes qui évoluent aujourd'hui au niveau national. La première se prépare actuellement pour le Mondial Jeunes 2018 et la seconde est au Pôle d’excellence de Brest.