nouvelle calédonie
info locale

Huit ans de prison pour viols sur deux enfants placés

justice
Cour session assises procès Nemba entrée cour (2 juin 2017)
Photo d'archives ©NC 1ère / Nicolas Fasquel
C’est seulement samedi soir que le dernier procès des assises s’est achevé, à Nouméa. Celui du père de famille jugé pour viols sur deux enfants placés à son domicile. L’homme, âgé de 54 ans, a été condamné par la cour d’assises d’appel à huit ans de prison.
Après six jours de débat à huis clos, quatre heures de plaidoirie et autant d’heures de délibéré, l’arrêt de la cour d’assises d’appel est tombé, samedi soir: huit ans d’emprisonnement pour le père de famille âgé de 54 ans.
 

«C’est la deuxième fois qu’il est reconnu coupable. Je pense que justice est rendue» (partie civile)

 

Réactions

«C’est la deuxième fois qu’il est reconnu coupable, réagit maître Laure Chatain, avocate de la partie civile. Je pense que justice est rendue. Les garçons pensent la même chose que moi. Ils ont beaucoup souffert parce que revenir faire un procès d’appel est très douloureux. J’espère qu’ils pourront se reconstruire en sachant qu’ils ont été entendus, écoutés et compris.»
 

«Certes, la peine est moins importante, mais lorsque vous êtes innocent, la peine est toujours inacceptable» (défense)

 

Dix ans en première instance

Au mois de novembre 2017, en première instance, l’accusé était condamné à dix ans de prison pour viols entre 2009 et 2011 sur deux enfants placés dans sa famille. Il a toujours plaidé son innocence. Ses avocats ont demandé l’acquittement. «Certes, la peine est moins importante, mais lorsque vous êtes innocent, la peine est toujours inacceptable», estime maître Jean-Jacques Deswarte, qui confirme que la possibilité d’un pourvoi en cassation va être examinée.

Le sujet radio de Malia-Losa Falelavaki.
Publicité