Il y a 76 ans, le Japon capitulait face aux Américains

histoire
Il y a 76 ans, le Japon capitulait
Les élèves des classes défense ont célébré la fin de la Guerre du Pacifique au côté des élus et des anciens combattants. ©Loreleï Aubry
Le 2 septembre 1945, l'empire du Soleil Levant rendait les armes face aux Etats-Unis. Hier après-midi, la fin de la guerre du Pacifique, un moment historique pour le monde, et pour la Calédonie, a été célébrée à Nouméa.

Moment émouvant, hier, devant le mémorial américain. Elus, officiels, anciens combattants mais aussi élèves ont honoré la mémoire des soldats morts au combat. Parmi eux, ces jeunes GI venus se battre dans le Pacifique, et à qui les Calédoniens vouent une reconnaissance sans faille depuis leur arrivée sur le Caillou le 12 mars 1942. "Ils sont restés pendant près de quatre ans, rappelle Roger Girold, le président de l’association en mémoire de la présence américaine en Nouvelle-Calédonie. Presque 1,3 million d’Américains nous ont protégés, nous, les Calédoniens, qui n’(avons) pas connu la guerre… On a connu l’inverse". Base arrière des forces armées américaines pendant le conflit, le Caillou n'a pas connu de batailles sur son sol.  

La fin du rêve expansionniste japonais 

Au-delà de l'hommage rendu à tous ceux qui sont mort durant cette guerre, les élèves des classes défense ont profité d'un petit cours d’histoire. Les 6 et 9 aout 1945, les Américains larguent deux bombes atomiques sur les villes d’Hiroshima et Nagasaki, au Japon. Moins d’un mois plus tard, le 2 septembre 1945, le Japon d'Hiro Hito signe l’acte de capitulation dans la baie de Tokyo sur la navire de guerre Missouri. Cet acte met fin à quatre années de Guerre du Pacifique, qui avait débuté le 7 décembre 1941, avec la sanglante offensive aérienne de Pearl Harbour. 

Deux autres commémorations attendues 

A l’occasion, cette année, des 80 ans du bombardement de la flotte américaine, à Pearl Harbour, cet événement, qui avait fait plus de 2 000 morts et 1 000 blessés sera également commémoré en fin d’année au mémorial américain. Autre commémoration attendue sur le même site : les 20 ans des attentats du 11 septembre 2001 à New York.