Îles Loyauté : les hôtels transformés en "hospitels"

coronavirus
Drehu village Covid
©Clarisse Watue
Les îles Loyauté comptabilisent, ce vendredi 17 septembre, 145 cas confirmés au total. Là-bas, les personnes contaminées par le Covid peuvent être isolées à l'hôtel. Actuellement, un peu plus de dix malades y sont accueillis.

Des bungalows balisés par des rubans rouge et blanc à l’hôtel Drehu Village. Il fait partie des établissements hôteliers réquisitionnés par le gouvernement pour l’accueil des  personnes testées positives au Covid-19. A Ouvéa, c’est le Beaupré et à Maré, le Nengone Village. Tiga ne dispose pas de centre d’accueil, selon les autorités, les habitants ont la capacité de s’isoler. Toute l'organisation est chapeautée par le PCO-Piles, le poste de Commandement de la province des Îles, une cellule qui regroupe des agents du gouvernement, la province, les communes, la subdivision et les autorités coutumières. 

Les hôtels peuvent accueillir jusqu’à 76 patients seuls. Couple, avec ou sans enfant, sont aussi admissibles. "C'est un avis médical qui motive le placement des patients en hôtels. On insiste également sur le caractère volontaire des patients", détaille Marie-Rose Waïa, la directrice de la Dacas, la direction de l'action communautaire et de l'action sanitaire.

Les précisions de Marie-Rose Waïa, la directrice de la Dacas : 

Marie-Rose Waïa, directrice de la Dacas

Développer l'autocontrôle

Les personnels des hôtels sont également réquisitionnés pour la préparation des repas des patients. Des agents de sécurité gardent les sites. Une infirmière se charge de surveiller leur état de santé tous les jours. La Dacas opte également pour l’autocontrôle. "On va leur laisser la possibilité d'avoir un saturomètre, pour mesurer leur taux d'oxygène dans le sang, et pour se prendre la température. Et si besoin, on peut appeler le médecin de garde sur l'hôpital." Les patients vaccinés effectueront une septaine, et les non-vaccinés, une quatorzaine.

A Maré, les malades sont actuellement accueillis à l’internat du collège de Tadine, dans l’attente de l’ouverture du Nengoné Village. En cas de saturation, les autres patients seront ensuite orientés dans les internats : à Lifou, au collège Laura Boula, à Maré, au collège de Tadine et à Ouvea, au Collège Guillaume-Douard. 

Le reportage de Clarisse Watue :