Les Îles Salomon souhaitent intégrer la «bulle du Pacifique»

coronavirus
Honiara. Salomon
Honiara, la capitale ©CC/Jenny Scott
Le PDG de "Tourism Solomons", Josefa 'Jo' Tuamoto, a appelé les gouvernements australien et néo-zélandais à inclure les îles Salomon dans la bulle de voyage trans-tasmanienne lorsque les restrictions internationales seront levées. 
Assurant que le gouvernement des Îles Salomon a pris toutes les mesures depuis le début du mois de mars pour fermer ses frontières aux vols internationaux, afin de lutter contre la pandémie de COVID-19, le PDG Tuamoto a déclaré que les voyageurs australiens et néo-zélandais pourraient être assurés de leur sécurité lors de leur visite. Les voyageurs australiens et néo-zélandais, a-t-il déclaré, constituent l'essentiel de l'accueil des visiteurs internationaux du pays et le fait d'inclure la destination dans la bulle aurait un impact majeur sur la reprise de l'économie des Îles Salomon, qui dépend fortement du tourisme.

«D'un côté, nous sommes convaincus, que les mesures de contrôle extrêmement strictes que nous avons mises en place et que nous continuons à mettre en place, ont empêché le COVID-19 d'entrer dans le pays, nous sommes en très bonne position pour être considérés comme une des destinations de voyage les plus sûres pour les Australiens et les Néo-Zélandais. Étant donné que le tourisme représente un moteur économique clé, il est essentiel de réinitialiser le secteur dans les plus brefs délais. C'est vraiment la meilleure façon pour l'Australie et la Nouvelle-Zélande de nous aider à nous remettre sur pied.»
 

Reprise des vols au plus vite 

Josefa 'Jo' Tuamoto a déclaré qu'il était ironique que les statistiques d'arrivée des visiteurs pour janvier 2020 se soient avérées être l'un des meilleurs départs de la destination sur une année. « Nous avons commencé l'année avec une très bonne augmentation de 6,11% par rapport à la même période en 2019, traditionnellement notre mois le plus fort trois mois après et nous constatons un déficit de près de 70% en mars

En examinant l'ensemble du Pacifique Sud, le PDG Tuamoto a déclaré qu'il espérait que le très faible nombre d'infections au COVID-19 en Nouvelle-Calédonie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et à Tahiti combinés pourrait indiquer la reprise des voyages entre les îles du Pacifique en peu de temps. Si cela devait se produire avant que les gouvernements australien et néo-zélandais annoncent leur décision, a-t-il dit, cela pourrait bien être le catalyseur pour accélérer les choses.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live