Inscription sur la liste électorale générale : après vendredi, il sera trop tard

référendum
liste électorale NC
©NC 1ère
Vous avez jusqu’à vendredi 2 juillet pour vous inscrire sur la liste électorale générale. Une démarche indispensable pour pouvoir ensuite s’inscrire sur la liste permettant de voter au référendum. Les électeurs déjà inscrits pour le référendum 2020 n’ont en principe pas de démarche à faire.

Après vendredi, il sera trop tard. L’Etat a rouvert fin juin une période complémentaire d’inscription sur les listes électorales – normalement closes le 31 décembre de l’année précédente – en vue du référendum du 12 décembre prochain.

Deux dates sont à retenir : vendredi 2 juillet pour l’inscription sur la liste générale, vendredi 23 juillet pour l’inscription sur la liste permettant de voter au référendum, la liste électorale spéciale pour la consultation (LESC).

Attention, les personnes qui ne sont pas inscrites sur la liste générale ne peuvent pas s’inscrire sur la liste électorale spéciale.

Un doute ? Pensez à vérifier

C’est également le moment de signaler votre changement d’adresse pour pouvoir voter dans votre nouvelle commune et éviter d’être éventuellement radié des listes électorales.

Si vous avez un doute sur votre situation, vous pouvez à tout moment vérifier votre inscription sur les différentes listes électorales sur le site dédié du haut-commissariat, www-electeur-nc.fr ou bien en vous renseignant auprès de la mairie de votre domicile.

Le cas des jeunes majeurs

Les jeunes qui auront 18 ans d’ici au 12 décembre, sont inscrits automatiquement sur la liste électorale générale. Les choses sont un peu plus complexes pour la liste référendaire, l’inscription d’office ne concernant pas tous les électeurs. Il est donc fortement conseillé aux jeunes majeurs de constituer parallèlement un dossier de demande d’inscription sur la liste électorale spéciale. La date limite a été fixée au 23 juillet, mais des justificatifs peuvent être demandés. Les électeurs ont donc tout intérêt à s'y prendre le plus tôt possible. Là encore, si vous avez un doute, la mairie de votre domicile est en capacité de vous informer sur vos droits et votre situation.

Le reportage de Bernard Lassauce et Philippe Kuntzmann :